Séquence "L'identité numérique : de la célébrité à l'anonymat"

Publié le 6 Mai 2014

Voici à nouveau une séance co-réalisée (conception et mise en oeuvre) par les étudiants Eléonore Camilleri et Hugo Ricoult. Je publie ici le fruit de notre travail avec leur accord. Il a notamment été inspiré par les travaux et publications d'Agnès Le Dem (dans le cadre de notre groupe de travail "JRL 49 : Construction d'une progression des apprentissages pour le niveau 6e") et Claire Cassaigne.

 

Niveau de classe : 4e

Objectif de la séquence : construire la notion d'identité numérique à travers la compréhension de la typologie des traces sur Internet.

Pré-requis : savoir utiliser un moteur de recherche.

Notions abordées : identité numérique (traces volontaires / involontaires) / ciblage publicitaire / secondairement : type de document, type de source et forme de l'information.

Capacités : distinguer traces volontaires et traces involontaires / identifier les publicités ciblées ou contextuelles au sein d'une page web.

Attitude : adopter un regard critique sur l'e-reputation et la publicité en ligne.

Modalités d'organisation : en présence du professeur-documentaliste / en salle multimédia puis en salle de classe équipée d'un vidéo-projecteur / effectif réduit à 19 élèves.

Nombre de séances : deux séances d'1h25 et 55 min.

Evaluation : formative / certificative : validation de la compétence 2.1 du domaine 4 et de la compétence 3.3 du domaine 5 du B2i collège : "J'identifie les publicités ciblées ou contextuelles d'une page web" et "Je réfléchis aux conséquences possibles de la publication de données me concernant".

 

 

Attention, des cookies peuvent se cacher dans votre disque dur !

 

 

Le déroulement de la première séance :

  • Installation / appel des élèves (2 min.)
  • Introduction de la séance : émergence des représentations par le biais d'une méthode dialoguée  (Qu'est-ce que l'identité ? Qu'est-ce que l'identité numérique ? Est-ce que si j'écris n'importe quoi sur vous sur le web cela fait partie de votre identité ? Etc.) puis explication du scénario pédagogique et distribution de la grille d'analyse (cf. document joint). Les élèves sont répartis arbitrairement en deux groupes : les uns sont les agents artistiques de Stromae, les autres de Julie Gayet. Les élèves sont chargés par la célébrité de faire un état des lieux de "ce qu'on trouve sur lui/elle" sur le web. (15 min.)
  • Mise en activité des élèves : remplissage de la grille par le biais de leur navigation sur le web. Pour beaucoup d'agents de Julie Gayet le réflexe a été de se rendre sur Google image : "aaaah mais oui c'est celle qu'est sortie avec François Hollande !!!" (40 min.)
  • Bilan intermédiaire sur les traces "humaines" (5 min.)
  • Annonce du deuxième scénario : votre célébrité fait un caprice et souhaite acquérir un manteau/un DVD/une plante verte... (NB : ici peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse !) (2 min.)
  • Mise en activité d'un élève volontaire qui en fait la démonstration grâce au vidéo-projecteur (10 min.)
  • Visionnage de la vidéo Comment effacer ses cookies ? de la CNIL. (5 min.)
  • Deuxième bilan intermédiaire sur les traces "mécaniques" (5 min.)

 

Le déroulement de la deuxième séance :

  • Installation / appel des élèves (2 min.)
  • Structuration des connaissances : remplissage du schéma de l'identité numérique en commun (cf. document joint) (15 min.)
  • Distribution et lecture commune de l'article Marc L. (souvenez-vous de la Séquence "Contrôler son identité numérique") (10 min.)
  • Réponse individuelle écrite au questionnaire (document de la séquence citée précédement remanié pour l'occasion, cf. ci-dessous) (20 min.)
  • Bilan par le biais de la distribution et de la lecture du document 10 conseils de la CNIL pour rester net sur le web. (8 min.)

Bilan et perspectives :

La séquence semble avoir bien fonctionnée. Dans les faits, un problème de vidéo-projecteur lors de la première séance a chamboulé quelque peu l'ordre prévu (schéma complété en fin de première séance et activité sur les cookies réalisée lors de la deuxième).  A noter également : la fiche de la CNIL avait déjà été distribuée aux élèves par leur professeur de technologie... Après correction des questionnaires, il en ressort que 4 élèves n'ont rien validé du tout, que 6 ont validé une des compétences du B2i concernées et que 9 ont validé les deux compétences. Une belle expérience, à renouveler.

 

Voici une séance co-réalisée (conception et mise en oeuvre) par les étudiants Eléonore Camilleri et Hugo Ricoult. Je publie ici le fruit de notre travail avec leur accord. Il a notamment été inspiré par les travaux et publications de Frédéric Rabat et Claire Cassaigne.

 

Niveau de classe : 3e

Objectif de la séquence : connaître le mécanisme de traitement d'une requête dans un moteur de recherche.

Notions abordées : moteur de recherche / indexation.

Attitude : adopter un regard critique sur l'indexation et le fonctionnement d'un moteur de recherche.

Modalités d'organisation : en présence du professeur-documentaliste / en salle multimédia.

Nombre de séances : une séance de 55 min.

Evaluation : formative / certificative : validation des compétences 1.2 et 1.3 du domaine 4 du B2i collège : "J'utilise les principales fonctions d'un moteur de recherche" et surtout "Je limite le nombre de réponses par l'utilisation d'une requête construite".

 

Le logo Google façon locomotive en hommage à Richard Trevithick

 

 

Le déroulement de la première séance :

  • Installation / appel des élèves (2 min.)
  • Introduction de la séance : méthode interrogative dialoguée et contradictoire afin de faire émerger les représentations des élèves et de leur faire se poser la question du "comment fonctionne un moteur de recherche ? Que se passe-t-il pendant les quelques millièmes de secondes qui séparent la formulation d'une requête et l'affichage de la page de résultats ?" (8 min.)
  • Alternance des trois phases d'activité (voir document ci-dessous) et des trois phases de mise en commun et correction (40 min.)

​       Voici les trois activités en question :

  1. On fait l'hypothèse du professeur ou d'un élève blessé lors d'une activité sportive qui souhaiterait connaître la cause de sa blessure musculaire. Comment chaque élève va-t-il s'y prendre pour obtenir un document susceptible de répondre à son interrogation ? Points soulevés : l'outil utilisé, la requête formulée, le vocabulaire lié à l'utilisation d'un moteur de recherche.
  2. On divise les élèves en deux groupes : les uns chercheront sur Bing, les autres sur Google. Différentes hypothèses de requêtes sont à tester et des conclusions à en déduire. Points soulevés : l'ordre des mots d'une requête, le sens des mots d'une requête.
  3. On invite les élèves à visionner la vidéo Fonctionnement du moteur de recherche et à remplir le schéma correspondant. Points soulevés : l'indexation automatique, l'algorithme de pertinence, le PageRank (ou indice de popularité), les liens publicitaires.
  • Bilan (5 min.)

 

Bilan et perspectives :

La séance semble avoir plutôt bien fonctionnée et les élèves avoir pris conscience du caractère "mécanique" d'un moteur de recherche. Ils savent qu'ils seront évalués via un court questionnaire le jour de la rentrée (12 mai prochain) afin de valider ou non certaines compétences du B2i. Reste à constater ce que cela donnera alors.

 
Quelques exemples des dessins sur les publicités ciblées réalisés par les élèves en réponse à la dernière question du questionnaire sur Marc L.Quelques exemples des dessins sur les publicités ciblées réalisés par les élèves en réponse à la dernière question du questionnaire sur Marc L.
Quelques exemples des dessins sur les publicités ciblées réalisés par les élèves en réponse à la dernière question du questionnaire sur Marc L.

Quelques exemples des dessins sur les publicités ciblées réalisés par les élèves en réponse à la dernière question du questionnaire sur Marc L.

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Commenter cet article