La différence invisible

Publié le 7 Novembre 2016

La différence invisible par Dachez

 

La quatrième de couverture :

 

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente. Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

 

 

Mon avis :

 

L'essentiel est dit sur la quatrième de couverture : cette BD offre une réflexion sur la difficulté d'être différent, de sortir de la norme et de se faire accepter dans ses spécificités malgré tout. Des camaïeux de gris avec juste une touche de rouge de la première partie, on évolue vers des planches plus colorées à mesure que l'héroïne se redécouvre. Pour elle, mettre un nom sur son malaise de toujours est plus qu'une délivrance : une joie. Le lecteur passe avec elle d'une routine morne et fatigante, débordée par les bruits et les sensations, à un quotidien plus apaisé et étayé de nouveaux projets. Sans être un coup de coeur, cette BD didactique sur le thème de l'autisme permet de cerner un peu mieux cette maladie et les enjeux de sa prise en compte dans la société.

 

 

Dachez, Julie.

Mademoiselle Caroline

La différence invisible

Ed. Delcourt

2016

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis aussi des BD

Partager cet article

Commenter cet article

Nadine 07/11/2016 16:18

Bonjour,
C'est très intéressant! Dans ce monde, beaucoup pensent comme elle.

Merci et bonne journée.

JIMMY 07/11/2016 15:18

Bonjour,
C'est très intéressant. Dans ce monde, beaucoup pensent comme elle.

Merci et bonne journée.