Un tout petit bout d'elles

Publié le 16 Novembre 2016

Un tout petit bout d'elles par Zidrou

 

La quatrième de couverture :

 

Yue Kiang travaille sur un site d'abattage d'arbres pour une entreprise chinoise. Comme beaucoup de ses compatriotes, Yue Kiang a une "amie" couleur locale, Antoinette. Il s'est aussi attaché à Marie-Léontine, la fillette de sa fiancée. Un soir, dans la couche de sa belle gazelle, Yue découvre la blessure intime d'Antoinettev: une cicatrice terrible, comme une injure à sa féminité. Combien sont-elles comme elle, exilées de leur propre corps, victimes d'une tradition aussi monstrueuse que tenace ? Combien ? Elles sont 150 millions de par le monde. Mais qu'importe à Yue et Antoinette ces chiffres qui donnent le vertige. Seul leur importe Marie-Léontine. Que jamais la fillette ne soit, à son tour, victime de cette tradition abjecte !

 

 

Mon avis :

 

Une belle découverte que cet album ! Un récit didactique, abordable et pourtant si émouvant : la question de l'excision y est abordée sans tabou mais avec pudeur et sensibilité. J'ai aimé le personnage de Yue : en chevalier moderne, il se montre respectueux d'Antoinette et saura prendre ses responsabilités en temps voulu. Il est la part d'humanité et d'optimisme du récit. Les illustrations rondes et colorées adoucissent le propos. Pour autant, le sujet reste grave et l'album laisse son lecteur révolté. Un dossier complète le récit avec quelques éléments informatifs sur la question.

 

- Tu te rends compte ? 3 millions de fillettes subissent chaque année ces mutilations...
- 3 millions ?! Mais ça fait...
- ... quelque chose comme 8 000 fillettes mutilées, oui... chaque jour.

Beuchot, Raphaël

Zidrou

Un tout petit bout d'elles

Ed. Le Lombard

2016

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis aussi des BD

Partager cet article

Commenter cet article

Caro 16/11/2016 18:27

C'est un album que j'ai acheté à sa sortie, mais toujours pas lu... Le sujet est rare en BD, et Zidrou concoctant toujours des scénarios aux ptits oignons, je ne doute pas que je ne serai pas déçue par cette lecture. Si ça t'intéresse, cet album est le 3e de la trilogie africaine, les deux autres méritent aussi qu'on s'y arrête !

Nota Bene 16/11/2016 20:25

Merci pour l'info : je ne savais pas que cela faisait partie d'une trilogie !