Publié le 25 Décembre 2008

Un petit récapitulatif, histoire d'assurer ses bases...

Les CDI font aujourd'hui partie intégrante du paysage scolaire, mais cette situation est le résultat de nombreuses années de gestation.  Au fil des ans et des textes administratifs, ils sont passés d’une fonction de « lecture » à une fonction de service pédagogique et enfin à celle de véritable action pédagogique. Voici quelques dates clés (la liste n'étant pas exhaustive) qui ont balisé l'évolution de ce dispositif.
 

1880 = lois Ferry > création des bibliothèques populaires des écoles publiques (une simple armoire !).

1952 = suite à la circulaire de 1952, la documentation devient support pédagogique > création des CRDP qui tissent des liens avec les professeurs.

1958 = création des services collégiales de documentation > Marcel Sire, « père fondateur des CDI ».

1962 = création des SD > services de documentation, avec du personnel attitré. Mais la documentation est toujours réservée aux professeurs.

1966 = le lieu devient accessible aux élèves ; SDI > services de documentation et d’information ; Dénomination du personnel : bibliothécaire-documentaliste puis documentaliste-bibliothécaire.

1973 = CREATION DES CDI : on passe de l’idée de service à l’idée de centre ; c'est aussi la période de création de la FADBEN et de la revue InterCDI.

1974 = Rapport Tallon qui met l’accent sur la vocation pédagogique.

1986 = publication de la circulaire de missions. Le documentaliste devient (en théorie) un professeur à part entière.

 

C’est en partie pour cela que de multiples tâches incombent aujourd’hui au professeur documentaliste : il a hérité des espaces « lecture » et « orientation », ou du traditionnel service aux professeurs… Ce sont les traces de l’évolution historique du métier.

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #J'ai étudié

Partager cet article

Publié le 25 Décembre 2008

La bibliothèque multimédia européenne en ligne, Europeana, a finalement réouvert ses portes mardi 23 décembre. Des problèmes au niveau de la capacité des serveurs informatiques avaient paralysés son lancement au mois de novembre. Ainsi, le système informatique est toujours en phase de test afin de permettre d'ajouter de la puissance en cas d'afflux soudain des demandes. 

Europeana permet d'accéder aux versions numérisées de plus de deux millions de livres et, contrairement à son concurrent Google Books, à celles de manuscrits, peintures, cartes, photos et documents audiovisuels...

Lu sur Fluctuat.net
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 24 Décembre 2008

 

 

J'espère que vous avez tous passés un agréable Noël qui respire l'orange, le chocolat, le pain d'épices et la littérature jeunesse.

Entre deux bouchées de foie gras, dites-moi donc si le père Noël était dans ce credo cette année... Pour ma part, j'ai reçu les tomes 2 et 3 de la série Uglies : Pretties et Specials. Je pense que je vais aussi pouvoir jetter un oeil au cadeau de ma petite soeur, Tara Duncan (tome 1 = Les sortceliers), autrement nommée (et "étiquettée") "la Harry Potter française".

Le site officiel ici, un reportage du JT de TF1 .

Je profite de ces vacances bien méritées cette "plage de travail aménagé" pour vous souhaiter une merveilleuse année pleine d'amour et de réussite... et l'obtention - pour ceux qui en prépare un - de votre diplôme (par exemple et à tout hasard) !

Bref, joyeuses fêtes !


...Et "n'ayez pas peur de vouloir viser la lune...

 

 

...car si ça rate, 

 

vous retomberez parmi les étoiles"
...

 

 

 

 

* . *o0°..°0o* . *

 

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je blogue

Partager cet article

Publié le 17 Décembre 2008

 

 

Une note d'information de novembre 2008 concernant l'éducation aux médias vient d'être publiée sur le site du ministère de L'Education nationale.

"Dans les établissements du second degré, l’éducation aux médias repose principalement sur la volonté d’aider les élèves à développer leur jugement et leur esprit critique et citoyen.
Les activités et supports proposés permettent de se familiariser avec les langages médiatiques et d’axer la réflexion sur ce thème de prédilection qu’est la liberté de la presse. Les enseignants documentalistes
, les professeurs de français et d’histoire géographie sont les plus nombreux à s’impliquer dans l’éducation aux médias et, plus d’une fois sur deux, leur intervention au sein de la classe est conjointe.
La presse écrite, quotidienne, nationale et payante est utilisée en priorité, mais, de manière générale, les professeurs restent demandeurs de plus d’outils, de supports et de conseils d’utilisation pédagogique des médias, nécessaires selon eux pour optimiser ces effets qu’ils constatent le plus souvent chez leurs élèves : découverte de la diversité de la presse et ouverture sur le monde.
"

On peut par exemple lire dans le "tableau des données et des graphiques" (à télécharger sur la page) : 

 

 

  • Que les objectifs assignés par les enseignants à l'éducation des élèves aux médias (question ouverte) sont les suivants (en %) :


- Développer l'esprit critique et le jugement des élèves : 26,6 % en collège, 31,6 % en LEGT et 24,2 % en LP.
- Familiariser les élèves avec l'univers des médias : 13,3 %, 11,8 % et 16,5 %.
- Ouvrir les élèves sur l'actualité et sur le monde : 12,0 %,  14,7 % et 16,5 %.

[etc.]

 

 

  • Que selon l'enseignant, le mode d'intervention le plus fréquent lors des activités d'éducation aux médias qu'il déploie en classe se fait (en %) :

 

 

- Avec un enseignant-documentaliste : 51,6 %, 50,7 % et 57,5 %.
- Seul(e) : 36,5 %, 29,4 % et 30,9 %.
- Avec un autre enseignant : 7,3 %, 12,9 % et 8,8 %.


Source : MEN-DEPP

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 16 Décembre 2008

A voir sur Fluctuat.net : "Un film peut-il égaler un livre ? Même si quelques lecteurs sont catégoriques - non, c'est non - les nombreuses adaptations cinématographiques de romans prévues pour 2009 donneront l'occasion de reposer la question. Au programme : du best-seller, des stars, et du best-seller. Voici quelques exemples de couples - écrivain / réalisateur - qui pourraient s'avérer gagnants en 2009."

Des exemples :  L'Occupation d'Annie Ernaux, L'élégance du hérisson de Muriel Barbery, Le Petit Nicolas de Sempé et Goscinny, Je l'aimais d'Anna Gavalda...

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article