Publié le 14 Octobre 2009

Le mémoire professionnel est un élément essentiel de la formation professionnelle des enseignants-documentalistes.

Il a pour objectif de :

- faire prendre du recul vis-à-vis de sa pratique,
- identifier et analyser un problème professionnel,
- mener une réflexion de fond liée à la documentation en milieu scolaire,
- mettre en oeuvre un dispositif à finalité pédagogique et rendre compte de ses effets.


Il ne consiste donc ni à rédiger un simple compte-rendu d'actions ni à analyser un sujet théorique comme c'est le cas à l'université. Il ne s'agit pas non plus d'utiliser l'apport théorique comme une justification de ses pratiques. Il convient en réalité d'écrire "un récit de parcours théorisé" c'est-à-dire de croiser les deux aspects. En somme, de théoriser et évaluer sa pratique.

Dans l'académie de Toulouse, il nous est demandé un document de 30 pages minimum hors annexes. Il peut se faire de manière individuelle ou collective, la soutenance étant dans tous les cas strictement individuelle.

Je vous invite à lire un ancien article en ligne de Daniel Fondanèche publié dans la revue Inter CDI n°186 et mis en ligne sur le site du Cedis : Le pensum du mémoire professionnel. La critique est de mise.

A (re)lire  :

Ecrit professionnel de Petite noisette
P1, l'autre nom du mémoire professionel de Mali
TEP de Tibouline

... ce qui nous laisse entrevoir les multiples formes que peut prendre le "mémoire" d'une académie à l'autre !
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #J'ai étudié

Partager cet article

Publié le 14 Octobre 2009

C'est le pari que fait Olivier Ertzscheid. Article Quand sonne le Glas à lire sur Affordance.

Extrait :

"D'ici à 2012, la majorité des auteurs (sauf les quelques très gros et "bancable") vous rira au nez quand vous leur parlerez d'un contrat d'édition avec une maison d'édition. D'une part il y aura belle lurette que les maisons d'édition ne signeront plus que des auteurs "bancable", et d'autre part, comme l'immensité des libraires et des éditeurs survivants ils feront partie du "programme partenaire" de Google. Leurs droits d'auteurs leurs seront automatiquement reversés en fonction d'un algorithme évolutif et complexe mais qui, pour l'essentiel, permettra d'intégrer dans le calcul desdits droits le nombre de consultations d'un ouvrage ou d'un extrait d'ouvrage et le temps passé à ces consultations.
D'ici à 2012, les bibliothèques fonctionneront sur le principe des MacDonald's et resteront ouvertes tard le soir pour que les clients puissent venir y imprimer en 5 minutes des ouvrages sur l'Espresso Book Machine.
"
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 14 Octobre 2009

"Depuis le début des années 1970, le ministère de la Culture et de la Communication réalise régulièrement l’enquête Pratiques culturelles qui est devenue au fil du temps le principal instrument de suivi des comportements des Français dans le domaine de la culture et des médias."

 

"La cinquième édition de cette enquête nationale vient d’être réalisée après celles menées en 1973, 1981, 1988 et 1997. Elle aborde tour à tour les différentes formes de participation à la vie culturelle (lecture de livres, écoute de musique, fréquentation des équipements et des manifestations culturels, pratiques en amateur), tout en accordant une large place aux usages des médias traditionnels (télévision, radio, presse) et aux nouvelles technologies liées au développement du numérique."

Source : Le Figaro
 
A lire : article "Pratiques culturelles des Français de 2008" sur le Blog de Caro
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 13 Octobre 2009

Dans le dernier numéro en date de la revue Inter CDI (n° 221, septembre-octobre 2009), Martine Le Bas (du comité de rédaction) interroge Annie Jézéquel, coordonatrice régionale des documentalistes pour l'enseignement catholique en Bretagne et l'une des responsables de l'introduction du logiciel dans l'académie de Rennes. L'heure est aux bilans. En effet, en 2006, le logiciel libre PMB a totalement remplacé l'ancien Superdoc dans les CDI des établissements de l'académie de Rennes.

Ainsi, dans cet article, sont abordées diverses questions :

- Où en êtes-vous, aujourd'hui, du déploiement de PMB dans les établissements privés ?

- Qu'en est-il du partenariat avec le rectorat ? Et de l'intégration dans les ENT dans votre académie ?

- Comment s'organise la maintenance en cas de problèmes rencontrés par les documentalistes ? Quel en est le coût ?

- Qu'en est-il de la formation des élèves à ce nouveau logiciel ?

- L'absence d'accord de cession des droits du thésaurus Motbis par le CNDP freine-t-elle les décisions de migration vers PMB ?

- Quels conseils donneriez-vous aux documentalistes qui envisagent de migrer vers PMB ? Quelles précautions est-il important de prendre ? (en référence notamment aux académies de Toulouse et d'Aix-Marseille où PMB est plus ou moins en phase d'implantation)




Ancien article de Nota bene* : BCDI vs PMB

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 12 Octobre 2009

 

Le président de la République a aujourd'hui prononcé un discours devant des lycéens et des responsables de l’Éducation nationale (recteurs, inspecteurs d’académies, chefs d’établissements) au Palais de l’Élysée. Il a présenté les enjeux et les objectifs de la réforme du lycée. Je vous invite à regarder la vidéo du discours où l'on peut entendre que le lycée est "un lieu magique [...] où se focalise beaucoup de passions". Les détails des mesures prises par le gouvernement au sujet de la réforme du lycée peuvent être consultés sur le site du MEN : Vers un nouveau lycée en 2010.



Extrait des propos de Luc Chatel, ministre de l'Education nationale et porte-parole du gouvernement :

 

"Une orientation plus personnelle, progressive et continue, un accompagnement personnalisé tout au long de la scolarité, une ouverture plus grande du lycée sur son époque. Voilà les trois chantiers essentiels qui guident notre réforme et sur lesquels je vous propose des mesures, inspirées des consultations menées depuis près d’un an par Richard Descoings, par la mission parlementaire de Benoist Apparu et par l’ensemble des académies.

Ces propositions, je vous les présente dans un esprit de dialogue et de responsabilité, pour une entrée en vigueur dès septembre 2010 pour la classe de seconde.

Ce lycée de demain, ce lycée au service de la réussite de chacun, c’est ensemble que nous allons le bâtir. Parce qu’il en va de l’avenir de notre jeunesse, de toute notre jeunesse."


Ancien article de Nota bene* : Tour d'horizon de la réforme du lycée
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 12 Octobre 2009

 

 

Je le sais depuis plusieurs semaines maintenant mais je n'avais pas pris le temps de le notifier :
les PLC1 peuvent bien prétendre à des points bonus lors de l'affectation en tant que PLC2 si leur premier voeux correspond à l'académie dans laquelle ils ont préparé le concours.

Les PLC1 de l'académie de Nantes - inscrits à l'IUFM d'Angers - sont donc lésés. L'académie de Nantes n'assurant pas de formation pour l'année de PLC2, cela les oblige à quitter leur académie sans AUCUNE contre-partie !


C'était le petit billet d'humeur du moment... à vos claviers !
(Laura, en tant qu'ex-co-déléguée, tu es désignée pour rédiger une pétition !  )


Des histoires de points en veux-tu en voilà sur l'ancien article de Nota bene* : La machine à PACS

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #J'ai étudié

Partager cet article