Publié le 30 Octobre 2012

 

Qui date en fait de la semaine de la rentrée :

 

à la grille du collège un soir vers 17h15,

une petite de 6e en pleurs parce qu'elle a loupé son car...

 

Ce qui n'ont jamais exercé qu'en collège ne peuvent pas comprendre

à quel point je redécouvre mon métier cette année et à quel point j'en suis heureuse.

 

Publié le 28 Octobre 2012

Le prince de Motordu est le titre d'une série d'albums illustrés par Pef débutée en 1980.

 

 

 

La quatrième de couverture :

 

Le jeune prince de Motordu habite un magnifique chapeau. Avec ses coussins, il y joue aux tartes dans la grande salle à danger. Un jour, une jeune institutrice, la princesse Dézécolle, l'invite à retourner en classe pour remettre le langage à l'endroit.

 

 

Mon avis :

 

C'est un souvenirs d'enfance que cette histoire de prince qui met la langue française sens dessus-dessous ! Et un vrai plaisir de (re)découvrir les jeux de mots de Pef et ses dessins hauts en couleurs. D'ailleurs, La belle lisse poire du prince de Motordu arrive en 1ère position dans la sélection des "40 ans" des libraires de Gallimard jeunesse !

 

 

Pef.

La belle lisse poire du prince de Motordu

Ed. Gallimard jeunesse

Coll. Folio Benjamin

1980

 

 

Logo2

3/5 livres d'hier

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 28 Octobre 2012

 

A quelques années près, une quatrième lecture d'hier :

 

 

 

La quatrième de couverture :

 

Matilda est une petite fille très intelligente. Très, très intelligente. Elle apprend à lire toute seule à l'âge de trois ans et elle adore ça. Cela n'est malheureusement pas du gout de ses parents, deux abrutis qui préféreraient que leur fille regarde, comme eux, des émissions stupides à la télé. A l'école, la petite Matilda n'est pas au bout de ses peines, puisque la directrice de l'établissement déteste les enfants et leur inflige les pires cruautés. Heureusement, il y a aussi une gentille institutruce. Et puis, Matilda a des talents vraiment exceptionnels...

 

 

Mon avis :

 

Je crois qu'il suffit de se remémorer les noms des différents protagonistes du roman (l'institutrice Mlle Candy, la directrice de l'école Mlle Legourdin, les parents de Matilda M. et Mme Verdebois, la bibliothécaire Mme Folyot...) pour se retrouver enveloppé de la magie de ce conte de fée moderne. Car tout y est : les parents infâmes qui abandonnent leur enfant, la directrice-dragon, l'institutrice merveilleuse, l'héroïne intelligente et modeste. Le ton est à la fois léger, plein d'humour mais aussi de cynisme (notamment dans les descriptions des parents de Matilda). On ne peut pas resté insensible au charme de "[l']adorable petite dévoreuse de livres" qu'est Matilda et qui va devoir traverser bien des épreuves. Evidemment, à la fin, tout est bien qui finit bien et les gentilles goûtent à un repos bien mérité en savourant du thé et des tartines de confiture !

Ce roman fut pour moi un coup de coeur de jeunesse et le reste. Sans doute aussi grâce aux merveilleuses illustrations de Quentin Blake.

 

 

Dahl, Roald.

Matilda

1988

 

Logo2

 

4/5 livres d'hier

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 28 Octobre 2012

En guise de littérature jeunesse d'hier,

un album du célèbre Tomi Ungerer datant de 1961 :

 

 

 

La quatrième de couverture :

 

Il était une fois trois vilains brigands... dont la vie changea totalement le jour où il rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. De trois méchants elle en fit... des bienfaiteurs de l'humanité.

 

 

Mon avis :

 

Un album de référence qui grâce à son jeu avec les couleurs (bleu/noir/rouge... et une touche de jaune qui prend de l'ampleur au fur et à mesure de l'histoire) et les formes (les brigands comme des ombres avec leur chapeau et leur cape) nous plonge dans son ambiance particulière.

 

Une histoire qui n'est pas particulièrement extraordinaire a priori mais qui s'éclaire à la lumière des propos de l'auteur : "On dit toujours aux enfants "Non, non, c'est vilain, ce n'est pas bien" ; oui, d'accord, mais entre les deux, il y a le pragmatisme sain. Chaque personne fait beaucoup de vilaines choses, et chaque personne est bonne et mauvaise. Je crois que, pour les enfants, c'est un soulagement de savoir ça."

 

Cet album a été adapté en film d'animation en 2007 et continue à séduire les jeunes générations. En ce qui me concerne, le nom de Tomi Ungerer - qui a fêté son 80e anniversaire l'année dernière - m'évoque aussi l'album Otto (1999). Une merveille.

 

 

Ungerer, Tomi.

Les Trois Brigands

1961

 

Logo2

2/5 livres d'hier

 

Publié le 25 Octobre 2012

 

En vrac :

 

Cours info-doc avec les 6e (14 x le cours n°2 & 14 x le cours n°3),

ODP (4h),

8h avec une classe de 6e sur la confection de panneaux sur des livres lus (dont 1h de préparation puis 1h d'évaluation avec la collègue de français),

2h en collaboration avec la prof de latin pour des recherches au CDI par la classe de 4e,

4h avec des groupes de 3e sur l'orientation ("Comment s'informer grâce au site mefomer.org pour préparer sa visite au forum des métiers"),

Une demi-journée d'accompagnement d'une classe de 6e au cross du collège,

Deux petites commandes d'ouvrages passées dont une toujours pas réceptionnée (!),

Des contacts pris avec des partenaires locaux pour de futurs projets,

Un point avec la CPE,

Une réunion des professeurs principaux de 3e sur l'orientation,

Une réunion des professeurs prinicpaux de 6e sur le repérage des élèves en difficultés,

Une réunion sur l'HDA,

Une réunion à la communauté de communes,

L'accueil des élèves,

De la gestion (sur le peu de créneaux restants) dont l'impression et la distribution des lettres de rappels dans les casiers des profs principaux,

L'installation d'une table thématique "Le CDI fête Halloween" + le dépouillement des quizz "Défi Twilight" et la remise du prix au gagnant (des bonbons + un livre + un T-shirt),

Sans oublier 3 conférences : "Faut-il avoir peur pour grandir ?", "Faut-il avoir peur de la BD et des mangas ?", "Le Grand Voyage : Destination Univers ! Rencontre avec Pierre Bordage et Daniel Suchet" auxquelles j'ai assisté en soirée sur mon temps libre...,

Et en ce vendredi une question qui fait plaisir à entendre : "Tu aimes ton métier ? - Ben oui... Pourquoi ? - Parce que j'envisage de me reconvertir et de devenir documentaliste... Peut-être que tu pourrais m'aider à y voir plus clair ?".

 

 

Et se sont enfin les vacances !

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 24 Octobre 2012

 

Lors de la séance sur la découverte du document, un ensemble de diapositives passe de table en table afin d'être "analysé" grâce au tableau des caractéristiques du document. Etonnement des élèves face à ce document bizarre et jamais vu... Ils tentent de cerner l'objet non identifié et cela donne à peu près ça :

 

"Madame, c'est une pellicule ?"

"C'est des photos ?"

"Oh trop bien c'est comme des cartes de jeux vidéos !"

(précision : ce sont d'anciennes diapositives de lycée pro mécanique

 qui représentent des voitures Citroën et des schémas de moteurs)

"Ben c'est comme des pellicules de film ?"

"C'est des vignettes ? Des autocollants ?"

"Des magnets ?"

"Je sais c'est des plans de construction !"

"Madame, madame ! On a trouvé ! C'est une photothèque..."

 

Lorsque je leur révèle à la fin de l'exercice ce que c'est exactement je me surprends à dire : "Vous pourrez demander à vos parents... enfin plutôt à vos grands-parents s'ils en ont encore chez eux pour qu'ils vous montrent comment cela fonctionne !"

 

Génération 2000...