Publié le 11 Septembre 2020

Récapitulatif de mes lectures d'été

À la ligne : feuillets d'usine de Joseph Ponthus

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? Ce premier livre, dévoré fin juin, est mon coup de cœur de l'été ! J'ai adoré, tant sur le fond que sur la forme.

 

 

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? Un long roman à l'écriture fluide qui nous laisse les larmes aux yeux une fois refermé.

 

 

 Noire précieuse d'Asya Djoulaït

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? C'est moderne, bien écrit, criant de réalisme et plutôt drôle parfois.

 

 

Lettre d'amour sans le dire d'Amanda Sthers

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? C'est un bon souvenir de lecture, plein de pudeur et de douceur.

 

 

Que sont nos amis devenus ? d'Antoine Sénanque

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? Je n'ai pas accroché du tout et ai abandonné. Cela m'a semblé un peu cynique et désabusé.

 

 

Woman world d'Aminder Dhaliwal

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? C'est drôle et intelligent mais ce n'est pas un coup de cœur. Les gags auraient gagnés a être moins redondants et la réflexion aurait pu être plus poussée.

 

 

Broadway de Fabrice Caro

 

♥ EN BREF, C'EST BIEN ? C'est drôle, intelligent et c'est porté par le style "au fil de la pensée" d'un narrateur pathétique et touchant : du bon Fabrice Caro.

 

_________________________o°o_________________________

 

 

 

♥ SANS OUBLIER QUELQUES LIVRES JEUNESSE COMME :

 

 

 

Les critiques sont en ligne ou ne vont pas tarder à l'être.

 

Bonne lecture !

 

Publié le 9 Septembre 2020

Ma vie de Dico

Merci à la maison Nathan

 

pour le partage de cette "première lecture"

 

S'il y a bien une catégorie de livres peu présente sur mon blog c'est celle-ci : les "premières lectures". Pour autant, cela changera probablement plus vite que je ne le pense, quand mon grand garçon fera son entrée dans la cour des grands. En attendant, j'ai tout de même déjà eu le plaisir de connaître des lectures à découvrir à partir de 7 ans comme Akita et les grizzlys ou L'école est finie (et d'autres moins mémorables). Aujourd'hui, je vous présente les touchantes aventures d'un drôle de personnage puisqu'il s'agit d'un dictionnaire. Fraîchement arrivé sur les étagères de la librairie, il est ravi. Puis, bien vite, s'ennuie. Quand sera-t-il choisi ? Un jour, une fillette prénommée Victoria le feuillette avidement. Pourtant, c'est entre les mains d'un garçon négligent qu'il atterrira. Vendu, jeté, menacé, le dictionnaire vivra mille aventures avant de peut-être retrouver les bras de sa lectrice préférée. Évidement, cette histoire existe pour donner envie d'ouvrir des livres, qu'ils appartiennent à une espèce en voie de disparition comme les dictionnaires et encyclopédies ou des romans débridant l'imagination. Ainsi, de nombreuses références sont parsemées au fil des chapitres afin de suggérer des pistes de lectures et constituer un bagage littéraire accessible. Sont cités des albums comme Max et les Maximonstres ou encore des contes comme Alice au Pays des merveilles ou La petite sirène. La langue est jolie et les illustrations charmantes. Un chouette livre à offrir à un(e) blogueu(r/se) littéraire en herbe !

 

Ma vie de Dico
Ma vie de Dico
Ma vie de Dico

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 8 Septembre 2020

Celles dont je n'ai pas parlé
  • Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

 

Je ne vais pas vous faire l'affront d'en parler en détails mais je dois bien faire la confession suivante : je n'avais lu jusqu'ici que des extraits de cette œuvre majeure. J'ai enfin pris le temps de la lire intégralement et avec plaisir : le roman est plutôt facile d'accès, fin, poétique, philosophique, absurdement drôle et triste à la fois.

 

 

  • Le machin de Stéphane Servant et Cécile Bonbon

 

"Un jour, près du grand lac, Bobo l’éléphant ramasse un drôle de machin. Après l’avoir retourné dans tous les sens, il décrète qu’il s’agit d’un chapeau. Mais tout le monde n’est pas de cet avis ! Kiki l’alligator s’imagine que c’est une cape, Zaza la brebis, une belle jupe, Juju le canard, une écharpe jusqu’à la fourmi qui prend le machin pour une confortable couverture. L’arrivée d’un petit garçon tout nu met fin à cette discussion animée..." Cet album édité chez Didier jeunesse (découvert pendant nos vacances entre amis) est un conte sériel drôle à souhait, sous forme de devinette, idéal pour les élèves de maternelle. Le texte est répétitif et chantant. Les illustrations un chouette travail de collage. Vous pouvez en découvrir une lecture confinée par ici !

 

 

 

  • Que sont nos amis devenus ? d'Antoine Sénanque

 

Je n'ai pas du tout accroché à ce roman et l'ai rapidement abandonné. Il m'a semblé un peu cynique et désabusé. On ne peut pas plaire à tout le monde !

Celles dont je n'ai pas parlé

Publié le 4 Septembre 2020

Woman world

Voici une bande dessinée d'Aminder Dhaliwal traduite et recommandée par Clémentine Beauvais. Dans cette histoire, suite à différents événements qui n'ont pas vraiment d'importance car ils ne sont que le prétexte nécessaire au contexte du récit, les femmes restent les seules survivantes de l'humanité. Se pose évidement la question de la survie de l'espèce, puisque les banques de sperme finiront bien par s'épuiser. Mais, au-delà de cet enjeu, se pose aussi la question de l'identité féminine. Dans un monde qui a longtemps placé la Femme au regard de la posture supérieure de l'Homme, comment se définir ? Quels choix opérer ? Nous suivons sur quelques planches la vie d'une communauté de femmes vivant dans un petit village un peu isolé. Mention spéciale au choix de leur drapeau "Cuisses-de-Beyoncé" ! On y trouve une galerie de personnages pour le moins curieux et drôles. La succession de scénettes pleines d'humour et de sensibilité balaie différentes thématiques : les relations amoureuses, la procréation, la représentation corporelle, etc. Sur un ton léger mais parfois corrosif, avec des dessins en noir et blanc (dans leur majorité) et au trait fin, l'auteur nous livre une bande dessinée engagée où l'absence des hommes est vécue avec nostalgie mais aussi liberté. Un féminisme affirmé mais sans agressivité. J'ai aimé mais suis restée quelque peu sur ma faim, trouvant les gags parfois obscures (difficiles à traduire ?) ou redondants. Les réflexions mériteraient d'être poussées davantage : dans un prochain opus, qui sait ?

Parfois mon cœur saigne et pleure. Quelle tristesse ! Je ne verrai jamais d’hommes. Personne pour m’expliquer ce que je sais déjà.

Woman world
Woman world

Publié le 2 Septembre 2020

Merci à la maison Nathan pour le partage de cet album

 

paru en janvier dernier

 

Ma magie à moi

Voici un album de Gaïa Guasti qui décrit brièvement et de façon assez poétique la journée d'un tout-petit d'environ 2 ans. On y découvre un petit narrateur autour duquel le monde tourne. Le matin, le soleil se lève pour l'éclairer. La vache lui donne son lait, le boulanger cuit son pain, son chat noir ronronne pour lui... Ce n'est pas un enfant roi mais simplement un enfant qui règne sur son petit monde, son cocon, et se satisfait de ce quotidien paisible. Seule sa maman est aperçue. Son chat, au contraire, est présent à chaque page. Un régal pour ma petite puce de 18 mois attirée par les animaux ces temps-ci. Le soleil est également très présent et semble être un élément protecteur. Le soir, notre petit narrateur est fatigué. Il "𝓪𝓹𝓹𝓮𝓵𝓵𝓮 𝓵𝓪 𝓷𝓾𝓲𝓽, 𝓮𝓵𝓵𝓮 𝓪𝓻𝓻𝓲𝓿𝓮. 𝓛𝓮 𝓼𝓸𝓵𝓮𝓲𝓵 𝓼𝓮 𝓬𝓸𝓾𝓬𝓱𝓮, 𝓵𝓪 𝓶𝓪𝓲𝓼𝓸𝓷 𝓼'𝓮𝓷𝓭𝓸𝓻𝓽". Cette histoire semble donc parfaite à lire avant de s'endormir. Le texte est court et assez simple mais ce sont surtout les illustrations de Simona Mulazzani, au trait naïf et coloré, qui apporte tendresse, innocence et onirisme.

 

 

Plus en voir plus, rendez-vous sur le site de l'éditeur
Plus en voir plus, rendez-vous sur le site de l'éditeur

Plus en voir plus, rendez-vous sur le site de l'éditeur

Ma magie à moi

Publié le 1 Septembre 2020

Anecdote de doc 151

En ce jour de rentrée scolaire,

voici le traditionnel relevé des prénoms chics ou chocs des nouveaux élèves de Seconde :

 

TENDANCE NOUVELLE GÉNÉRATION

  • Sarah-Lina, Tycia, Lilia, Athéna, Leïlou, Maëlie, Tahia, Aimie-Rose, Alexa, Aubane, Aélia, Chloé, Emma, Eva, Clara, Manon, Luna, Louna, Léana...
  • Milo, Naé, Noam, Mattéo, Mathis, Hugo, Nathan, Liam...


TENDANCE RÉTRO

  • Gaëtane, Suzon, Rose, Jeanne, Célestine, Garance, Pauline, Lison...
  • Barnabé, Siméon, Hyacinthe, Edgar, Marius, Marcelin, Gabin...


TENDANCE BRETONNE

  • Annwenn, Gwenaelle, Kaëlig...
  • Ewen, Malo, Trémeur, Glen, Louenn, Goulvenn, Loann...


HORS CATÉGORIES / ORIGINES CULTURELLES DIVERSES

  • Johany, Sibli, Aubane, Sienna, Kim, Endrix, Luke, Alama, John-Michaël, Erin, Angelo, Natibila, Alama, Tao, Livio, Manley, Elvire...

 


Et pour (re)découvrir ceux relevés l'année dernière c'est par ici !