Black swan

Publié le 13 Février 2011

J'ai envie de vous faire partager mon coup de coeur cinéma du moment : Black swan. L'histoire de Nina, une danseuse étoile admirablement bien jouée par Nathalie Portman, qui obtient le premier rôle dans la nouvelle représentation du Lac des cygnes par le New York City Ballet. Nina se retrouve confrontée aux convoitises des autres danseurs et danseuses, notamment la sensuelle nouvelle recrue Lily jouée par Mila Kunis, et aux exigences de l'ambigu chorégraphe Thomas joué par un subtil Vincent Cassel. On y retrouve aussi Winona Ryder dans le rôle de l'ancienne danseuse étoile torturée et Barbara Hershey dans le rôle de la mère sur-protectrice.

 

 Black Swan

 

Le réalisateur Darren Aronofsky (Requiem for a dream) nous offre la mise en scène d'un drame magnifique de noirceur. Un thriller psychologique qui nous bouleverse et nous entraîne sur la scène au milieu des danseurs mais aussi dans l'intimité traumatisée du personnage de Nina. L'art de la danse est magnifiquement bien filmé et la musique de Tchaïkovsky ne peut que nous envoûter. On observe un subtil jeu de miroirs qui traduit la schizophrénie du personnage de Nina, représentatif de l'esthétisme du film. Le mélange entre l'histoire du ballet et celle vécue par Nina est fascinante. Elle se cherche, dans ses fantasmes sexuels tout comme dans son interprétation artistique, et nous perd. On passe du cygne blanc au cygne noir en se demandant où s'arrête l'un et où commence l'autre. On retient son souffle et on passe un superbe moment de cinéma.

 

Black Swan

Black Swan

Black Swan

© Twentieth Century Fox France

 

 

Histoire de parler cinéma, voici quelques uns de mes relativement récents coups de coeur me venant à l'esprit :

  • Harvey Milk (2008)
  • PS : I love you (2008)
  • Slumdog millionaire (2008)
  • Tellement proches (2008)
  • This is it (2010)

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je me fais une toile

Partager cet article

Commenter cet article

dundee 17/02/2011 18:15



Je suis d'accord, le film pourrait aussi bien se passer ailleurs que dans l'univers de la danse, il n'en relève pas moins les arcanes. Pour la mise en scène, que ce soit la sobriété ou le patho,s
tout peut être appréciable, à condition de bien savoir exposer l'in ou l'autre et que cela se justifie. Par exemple de nombreux films qui jouent sur la tension dramatique sur l'angoisse arrivent
à al faire apsser à l'écran en un geste, un regard, par des ellipses, des sielnces. Je trouve juste que le réalisateur avait mieux réussi ce tour de force avec Requiem for a dream où les effets
visuels traduisant l'hallucination, l'obsession, étaient mieux amenés. Donc aucune contradiction dans mon propos. Pour Natalie Portman, je ne lui décerne pas l'oscar, j'ai juste signaler que
parmi les nommées, aux yeux de l'académie elle rentrait dans les standards selon moi pour le décrocher. Quant aux personnages, je suis peut-être excessif.  Tu as raison je peux quand même
lui trouver des qualités à ce film. Il n'empêche que je suis déçu de l'ensemble.



dundee 16/02/2011 17:28



J'ai vu le film cet après-midi, une grosse déception pour moi. Si tu le souhaites, tu peux réagir à la critique que je viens de publier sur mon blog.



Nota bene* 17/02/2011 13:47



Dommage que ce soit pour toi une déception. Pour autant, à lire ta critique, ce film ne te laisse pas une si mauvaise impression : tu décernes d'ailleurs (bon gré mal gré) l'Oscar à Nathalie
Portman. En outre, je trouve un peu paradoxale que tu dises de la mise en scène qu'elle manque de sobriété et un peu plus loin qu'il aurait fallu au film "des trouvailles visuelles originales".
Qu'entends-tu par là ? En plus de ça, je ne trouve pas les personnages (la mère de Nina et le metteur en scène joué par Vincent Cassel) caricaturaux, au contraire. Ils sont subtils et servent
l'intrigue : on a du mal à démêler le vrai du faux. Pour finir, je ne considère pas que ce film cherche à se faire représentatif du monde de la danse. Au sujet de la chambre rose bonbon tu as
cependant raison ! Je note tout de même que tu apprécies "les films en abîme, les effets de miroir, les thèmes, pour certains récurrents, qu'aborde le cinéaste"... c'est le principal !






dundee 15/02/2011 11:13



Je l'avais inscrit sur mon blog dans un article consacré aux films les plus attendus de l'année. Je l'attends depuis juillet ce film.



Laura 14/02/2011 19:16



Je l'ai vu dimanche, et j'ai aussi beaucoup aimé! Si je ne devais dire qu'un mot pour décrire ce film, ce serait "prenant". Quand les lumières se sont rallumées, j'étais bouleversée, stressée, le
coeur palpitant. Une chose est sûre, j'ai vraiment vécu cette histoire, comme si j'étais dans la peau de Nina...



dundee 14/02/2011 17:54



Vivement que je le vois, depuis le temps que j'attends ça. En espérant que je prenne autant de plaisir que toi d'après la critique élogieuse que tu en fais. On pourra comparer nos critiques.



Nota bene* 14/02/2011 18:23



C'est marrant j'ai pensé à toi en écrivant cette critique, persuadée que tu allais réagir ! ^^


C'est en effet un film que je te conseille, alors que je n'en avais pas entendu parler avant ce weekend !