Les bibliothèques fonctionneront sur le principe des MacDonald's

Publié le 14 Octobre 2009

C'est le pari que fait Olivier Ertzscheid. Article Quand sonne le Glas à lire sur Affordance.

Extrait :

"D'ici à 2012, la majorité des auteurs (sauf les quelques très gros et "bancable") vous rira au nez quand vous leur parlerez d'un contrat d'édition avec une maison d'édition. D'une part il y aura belle lurette que les maisons d'édition ne signeront plus que des auteurs "bancable", et d'autre part, comme l'immensité des libraires et des éditeurs survivants ils feront partie du "programme partenaire" de Google. Leurs droits d'auteurs leurs seront automatiquement reversés en fonction d'un algorithme évolutif et complexe mais qui, pour l'essentiel, permettra d'intégrer dans le calcul desdits droits le nombre de consultations d'un ouvrage ou d'un extrait d'ouvrage et le temps passé à ces consultations.
D'ici à 2012, les bibliothèques fonctionneront sur le principe des MacDonald's et resteront ouvertes tard le soir pour que les clients puissent venir y imprimer en 5 minutes des ouvrages sur l'Espresso Book Machine.
"
 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Commenter cet article