Matilda

Publié le 28 Octobre 2012

 

A quelques années près, une quatrième lecture d'hier :

 

 

 

La quatrième de couverture :

 

Matilda est une petite fille très intelligente. Très, très intelligente. Elle apprend à lire toute seule à l'âge de trois ans et elle adore ça. Cela n'est malheureusement pas du gout de ses parents, deux abrutis qui préféreraient que leur fille regarde, comme eux, des émissions stupides à la télé. A l'école, la petite Matilda n'est pas au bout de ses peines, puisque la directrice de l'établissement déteste les enfants et leur inflige les pires cruautés. Heureusement, il y a aussi une gentille institutruce. Et puis, Matilda a des talents vraiment exceptionnels...

 

 

Mon avis :

 

Je crois qu'il suffit de se remémorer les noms des différents protagonistes du roman (l'institutrice Mlle Candy, la directrice de l'école Mlle Legourdin, les parents de Matilda M. et Mme Verdebois, la bibliothécaire Mme Folyot...) pour se retrouver enveloppé de la magie de ce conte de fée moderne. Car tout y est : les parents infâmes qui abandonnent leur enfant, la directrice-dragon, l'institutrice merveilleuse, l'héroïne intelligente et modeste. Le ton est à la fois léger, plein d'humour mais aussi de cynisme (notamment dans les descriptions des parents de Matilda). On ne peut pas resté insensible au charme de "[l']adorable petite dévoreuse de livres" qu'est Matilda et qui va devoir traverser bien des épreuves. Evidemment, à la fin, tout est bien qui finit bien et les gentilles goûtent à un repos bien mérité en savourant du thé et des tartines de confiture !

Ce roman fut pour moi un coup de coeur de jeunesse et le reste. Sans doute aussi grâce aux merveilleuses illustrations de Quentin Blake.

 

 

Dahl, Roald.

Matilda

1988

 

Logo2

 

4/5 livres d'hier

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Commenter cet article

elena 20/05/2014 17:40

trop bon livre