Séquence "Se libérer des écrans"

Publié le 4 Février 2012

 

Projet mené de novembre 2011 à février 2012

avec une classe de 2nde Comptabilité-Secrétariat.

 

 

Lettres

--> Objet d’études "Construction de l’information"

  • Peut-on vivre sans s’informer ?
  • Les médias disent-ils la vérité ?
  • Comment s’assurer du bien-fondé d’une information ?

 

Information-documentation

--> B2i lycée, domaine 2 "Adopter une attitude responsable"

  • Je protège ma vie privée en réfléchissant aux informations personnelles que je communique.
  • J'utilise les documents ou les logiciels dans le respect des droits d’auteurs et de propriété.
  • Je suis capable de me référer en cas de besoin à la réglementation en vigueur sur les usages numériques.
  • Je sais que l’on peut connaître mes opérations et accéder à mes données lors de l’utilisation d’un environnement informatique.

 

Éducation à la santé et à la citoyenneté

  • Prévention des conduites à risques notamment celles liées à l'usage d'Internet,
  • Prévention et lutte contre le harcèlement entre élèves (réputation, droit à l'image...),
  • Prévention du mal-être (réputation/rumeur, respect filles/garçons, images "retouchées" diffusées par les médias, respect du corps, image et estime de soi...).

 

En tant qu'infirmière et professeur-documentaliste, ma collègue et moi-même sommes essentiellement intervenues au niveau de la séquence 3 du cours de Lettres, à savoir : comment s'assurer du bien fondé d'une information ? La problématique en était la suivante : face à l'avalanche d'informations, comment vérifier leur exactitude ? Comment devenir un internaute responsable et autonome ? Le but était d'amener les élèves vers le bilan suivant : le citoyen moderne, même s'il semble noyé sous la profusion informationnelle, n'est pas seul ; des lois, des cadres définis existent pour assurer sa protection, son droit à la confidentialité et à l'information juste. Encore faut-il que chacun les connaisse...

 

 

 

Au niveau de l'apport info-documentaire :

 

 

1) Pour préparer l’intervention du gendarme en cybercriminalité, séance d’1h avec la professeur-documentaliste au CDI "Adopter une attitude responsable : les droits et devoirs de l’internaute" :

  • Étude d’un extrait du romanBlog de Jean-Philippe Blondel,
  • Travail sur les expositions de l’IREPS "Blog notes" et "Insupportable mon mobile" (11 panneaux mis à disposition par l'IREPS pour un mois).

2) Intervention de 2h du gendarme sur les risques et mises en garde liées à l’utilisation d’Internet.

 

3) Séance d’1h avec la professeur-documentaliste et la professeur de Lettres au CDI, la classe divisée en deux groupes de travail :

  • Sur les postes informatiques, exercice individuel de recueil d’informations sur le site Internet de la CNIL,
  • Bilan individuel écrit suite à l’intervention du gendarme + bilan individuel général du projet "Se libérer des écrans",

   Consécutivement suivie d’une séance d’1h, toujours au CDI, avec la professeur de Lettres, la professeur-documentaliste et l’infirmière :

  • Visionnage d’un court-métrage "RéPUTEation" et discussion-débat favorisée par la présence de l’infirmière,
  • Visionnage commenté de vidéos de prévention "Vinz & Lou" : "Un blog pour tout dire", "Tout n’est pas pour toi", "Remplir ou ne pas remplir un formulaire", ainsi qu’un des spots de télévision de prévention du CSA 2011 "Soyons tous responsables face aux écrans".

 

 

 

En guise de bilan :

 

Les ambitions de départ étaient vastes et la compilation de supports pédagogiques possibles très riche. Tout n'a évidemment pas pu être réalisé (l'étude d'une oeuvre intégrale ou le paramétrage d'un compte Facebook notamment). Toutefois, ce projet aura permis l'impulsion d'un partenariat fructueux et solide avec les collègues. Tout le travail de recherche fait en amont va désormais permettre de reconduire ce projet autour d'axes différents : l'addiction aux jeux vidéos (on pense à No pasaran, le jeu de Christian Lehmann, BenX...), la télé-réalité et l'image de soi (Regardez-moi de Gudule, The Truman show)...

 

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Commenter cet article