Uglies

Publié le 18 Novembre 2009

Quand on se replonge dans les fiches de lecture de PLC1, voici ce que l'on trouve :






L'auteur :


Scott Westerfeld est née au Texas en 1963. Cet auteur de SF s’est notamment illustré dans le sous genre du Space opera.

 

[Les récits de Space opera ont pour caractéristique commune de se dérouler à une échelle interplanétaire, ce qui a pour effet de magnifier les enjeux des thématiques abordées par le récit de science-fiction (l'avenir de l'espèce humaine, les rencontres avec des espèces extraterrestres, les enjeux politiques (conflits entre des entités à l'échelle galactique), l'écologie...). Certains auteurs de Space opera s'efforcent de rendre leurs récits plus crédibles en y intégrant des éléments scientifiquement avérés, ou bien en anticipant l'usage de technologies qui font l'objet de débats ou de spéculations dans les milieux scientifiques.]


La quatrième de couverture :


Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser…

Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’Etat : une manipulation.

Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?


Mon avis :


Le roman aborde des thèmes variés :
 

  • la quête identitaire : les notions de choix, de responsabilités et de liberté,
  • l’importance du regard : celui que l’on porte sur soi, celui que nous renvoient les autres,
  • le fascinant pouvoir qu’exerce la beauté,
  • l’écologie et les risques de l’ultraprotectionnisme,
  • l’amitié, la rébellion et les doutes, les relations amoureuses…

Sur le mode de l’utopie/contre-utopie, on y retrouve bien sûr des airs du "Meilleur des mondes" d’Aldous Huxley. Le roman a obtenu le grand prix de l'imaginaire 2008. Le scénario est brillant et pourtant un peu gâché par des lourdeurs de style et des longueurs... ce qui ne s'améliore pas vraiment dans les tomes qui suivent.

Tome 1 : Uglies
Tome 2 : Pretties
Tome 3 : Specials
Tome 4 : Extras
Tome 5 : Secrets (livre "bonus" qui décrit le monde dans lequel évolue l'héroïne à la fin de la série)

Les premières de couvertures sont assez bien faites à mon sens (dans une logique commerciale certes, mais sympatiques quand même) :







Plus d'infos sur :

Ricochet
Bienvenue à Bouquinbourg

 

Westerfeld, Scott.
Uglies
Ed. Pocket jeunesse
2008/432 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Commenter cet article

Luna 09/07/2011 09:19



J'aime beaucoup ce livre : ça fait du bien de lire qu'on est pas seulement un physique mais surtout une personnalité. sans compter que nos petits défauts on du charme. Après un livre comme
celui-ci on se sent tout de suite mieux !


Sans compter sur le fait que c'est d'abord un livre d'aventure qui nous emmene très très loin de chez nous, et ce pour mon plus grand plaisir !


 


Si ça t'intéresse, je viens de publier sur mon blog mon avis sur ce livre...


Joli article, je reviendrais ;)


Bonne continuation !!