Articles avec #je blogue tag

Publié le 28 Décembre 2020

𝒆𝓻𝓬𝓲 pour νღтʀє enthousiasme et à l'année 𝓅𝓇𝑜𝒸𝒽𝒶𝒾𝓃𝑒 !

 

 

TOP 3

des publications Instagram les plus appréciées

 

  1. Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro qui semble avoir une importante communauté d'admirateurs sur Instagram (près de 70 "j'aime")
  2. Mes coups de cœur de l'année scolaire qui pouvaient vous donner des idées de lectures à glisser dans votre sac de plage
  3. Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa, triste et beau

 

 

TOP 3

des articles du blog les plus lus

 

  1. Mes 5 indispensables pour la bibliothèque de bébé [de 0 à 18 mois]
  2. Confinement : des ressources littéraires pour occuper les enfants
  3. Rentrée littéraire : Noël au mois d'août

 

 

TOP

de mes coups de coeur littéraires

 

J'ai énormément lu cette année, aidée par la période du premier confinement.

Je comptabilise notamment près de 40 lectures de romans.

Voici donc mes coups de cœur de l'année en littérature générale (dans l'ordre de lecture).

 

  1. Jours sans faim de Delphine de Vigan (autofiction)
  2. La vie en confettis d'Hélène Vergé (roman)
  3. L'écume des jours de Boris Vian (roman)
  4. À la ligne : feuillets d'usine de Joseph Ponthus, que j'ai eu le plaisir de rencontrer
  5. Broadway de Fabrice Caro (roman)
  6. Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy (roman)
  7. Fille de Camille Laurens (autofiction)

 

 

En ce qui concerne les albums jeunesse, j'ai particulièrement aimé Amoureux d'Hélène Delforge et Quentin Gréban, Lily cherche son chat : cherche et trouve autour du monde de Peggy Nille ou encore Miss Mouche de Ziggy Hanaor et Alice Bowsher. Mon fils (5 ans) a dernièrement aimé les livres-jeu GameFlow. Ma fille (bientôt 2 ans) a particulièrement aimé ces dernières semaines : Bébé va au marché d'Atinuke et Angela Brooksbank, Pomme pomme pomme de Corinne Dreyfuss, Spot chez papi et mamie d'Eric Hill, ou encore Ma magie à moi de Gaïa Guasti et Simona Mulazzani (surtout grâce à la présence du chat).

 
 
Et pour retrouver mes tops de 2019 c'est par ici !

 

 

Pour finir, un petit graphique qui résume la façon dont je me suis procurée mes lectures et celles de mes enfants (du moins celles que j'ai pris la peine de chroniquer) cette année :

 

Sans surprise, nous lisons des albums et de la littérature blanche. Les romans sont pincipalement empruntés sur mon lieu de travail. Les achats ont été majoritairement provoqués par le premier confinement. Les albums viennent de sources plus diversifiées : ce sont le plus souvent des emprunts. On dénombre aussi quelques achats, des cadeaux reçus aux anniversaires et à Noël et surtout un nombre non négligeable de services de presse.

 

Publié le 8 Décembre 2020

C'est un fait avéré depuis des années : le livre est LE cadeau de Noël préféré des français. Lors des festivités de fin d'année, environ 7 cadeaux sur 10 sont des biens culturels (DVD, places de spectacle, etc.). Parmi eux, environ 60 % sont des livres. Les français, en fins gastronomes, offrent principalement des livres de cuisine. Viennent ensuite la littérature générale et les livres policiers. Accessibles, simples à se procurer (mais pas forcément à choisir !), dotés d'une certaine aura intellectuelle, adaptés à tous âges et sans cesse renouvelés : les livres semblent cumuler un certains nombres d'atouts. Vous êtes convaincus mais vous ne savez pas quoi choisir pour faire plaisir à vos proches parmi les centaines de parutions présentées sur les tables des librairies ? Je vous donne ici quelques idées.

 

 

Cher Père Noël de l'OuLiPo

 

À QUI L'OFFRIR ? Aux grands enfants, ceux qui aiment rire... à tous donc !

RÉSUMÉ : "Cher Père Noël, J'ai été très sage toute cette année et donc voilà, je voudrais pour Noël un livre un peu bizarre qui rassemble tout plein de lettres qui t'ont été écrites par tout plein de gens qui sont devenus très très connus, comme la petite Edith Piaf ou encore Jean-Claude Van Damme ou alors même Sherlock Holmes, ou bien encore des lettres un peu bizarres tu vois que tu aurais reçues, comme par exemple des contraventions ou bien des lettres d'amour ou encore des publicités, enfin c'est toi qui vois, mais c'est ça qui me ferait vraiment vraiment plaisir pour Noël. Un enfant qui aime bien lire. P.S. : Et si tu n'as pas le temps de les chercher, demande à l'OuLiPo de te les écrire. C'est l'Ouvroir de Littérature Potentielle fondé en 1960 par Raymond Queneau et François Le Lionnais, j'ai vu ça dans Wikipédia."

ÉDITIONS : Flammarion

♥ PRIX : 5

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : son tout petit prix.

 

 

 

L'anomalie d'Hervé Le Tellier

 

À QUI L'OFFRIR ? À tous les amateurs de littérature, a priori sans distinction de goût, puisqu'il a ceci d'original qu'il est un roman choral qui explore des genres et archétypes littéraires différents à chaque chapitre.

RÉSUMÉ : "En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai."

ÉDITIONS : Gallimard

♥ PRIX : 20

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : c'est le Prix Goncourt 2020.

 

 

 

 

Les impatientes de Djaïli Amadou Amal

 

À QUI L'OFFRIR ? Aux féministes, à celles et ceux qui s'intéressent aux conditions de vie au Sahel, aux curieux de découvrir des destinés féminines un peu comme dans Noire précieuse ou La tresse.

RÉSUMÉ : "Trois femmes, trois histoires, trois destins liés. Ce roman polyphonique retrace le destin de la jeune Ramla, arrachée à son amour pour être mariée à l'époux de Safira, tandis que Hindou, sa soeur, est contrainte d'épouser son cousin. Patience ! C'est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu'il est impensable d'aller contre la volonté d'Allah. Comme le dit le proverbe peul : Au bout de la patience, il y a le ciel."

ÉDITIONS : Emmanuelle Collas

♥ PRIX : 17

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : c'est le Prix Goncourt des lycéens 2020.

 

 

 

La course au chocolat d'Astrid Desbordes et Pauline Martin

 

À QUI L'OFFRIR ? À un enfant de maternelle.

RÉSUMÉ : Lorsque Lapin décide de suivre une bonne odeur de chocolat, Max décide de suivre Lapin. Ça ne vous rappelle rien ? En tout cas ce n'est pas si facile ! Le petit lecteur va alors devoir aider Max à trouver Lapin qui bondit de page en page dans ce livre-jeu original.

ÉDITIONS : Nathan jeunesse

♥ PRIX : 14,90

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : son tendre personnage qu'on adore déjà et son caractère ludique.

 

 

 

Alma (T.1) : le vent se lève de Timothée de Fombelle

 

À QUI L'OFFRIR ? À un enfant ou adolescent à partir de 10 ans environ.

RÉSUMÉ : "1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre."

ÉDITIONS : Gallimard jeunesse

♥ PRIX : 18

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : de l'aventure, de l'émotion et une plume éblouissante au service d'une trilogie sur l'esclavage et son abolition.

 

 

 

L'Ickabog de J. K. Rowling

 

À QUI L'OFFRIR ? À tous à partir de 10 ans environ.

RÉSUMÉ : "La Cornucopia était un petit royaume heureux. On n'y manquait de rien, le roi portait la plus élégante des moustaches, et le pays était célèbre pour ses mets délicieux: Délice-des-Ducs ou Nacelles-de-Fées, nul ne pouvait goûter ses gâteaux divins sans pleurer de joie ! Mais dans tout le royaume, un monstre rôde: selon la légende, l'Ickabog habitait les Marécages brumeux et froids du nord du pays. On disait de cette créature qu'elle avait de formidables pouvoirs et sortait la nuit pour dévorer les moutons comme les enfants. Des histoires pour les petits et les naïfs ? Parfois, les mythes prennent vie de façon étonnante..."

ÉDITIONS : Gallimard jeunesse

♥ PRIX : 20€ / 35€ dans sa version luxe

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : après Harry Potter, la nouvelle histoire d'une des plus grandes romancières de sa génération.

 

 

 

Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery

 

À QUI L'OFFRIR ? À un(e) enfant, une jeune fille, une jeune femme un brin féministe et / ou idéaliste, un(e) adepte de la série Anne with an E sur Netflix.

RÉSUMÉ : Ma chronique à retrouver par ici.

ÉDITIONS : Monsieur Toussaint Louverture

♥ PRIX : 16,50

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : sa finesse de conception et de fabrication qui séduira les amoureux de l'objet livre.

 

Broadway de Fabrice Caro

 

À QUI L'OFFRIR ? À tout adulte capable d'apprécier un exercice d'autodérision. Un homme d'environ 40 ans plus particulièrement.

RÉSUMÉ : Ma chronique à retrouver par ici.

ÉDITIONS : Gallimard

♥ PRIX : 18

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : son humour contre la morosité ambiante.

 

 

 

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

 

À QUI L'OFFRIR ? À tout un chacun suffisamment ouvert d'esprit.

RÉSUMÉ : Ma chronique à retrouver par ici.

ÉDITIONS : Belfond

♥ PRIX : 17

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : sa modernité sociétale qui fait d'ailleurs écho au si touchant documentaire récemment diffusé à la télévision Petite fille de Sébastien Lifshitz.

 

 

 

À la ligne : feuillets d'usine de Joseph Ponthus

 

À QUI L'OFFRIR ? À tous. Ceux qui travaillent ou ont travaillé en usine. Ou pas. Les ultragauchistes qui écoutent France Inter (#guillaumemeurice). Ou pas.

RÉSUMÉ : Ma chronique à retrouver par ici.

ÉDITIONS : La Table ronde

♥ PRIX : 7,50

L'ARGUMENT QUI FAIT MOUCHE : le petit prix de la version poche sortie cet été. La reconnaissance unanime aussi bien des critiques que des lecteurs. Pour appuyer mon propos : sur les quelques 80 personnes à qui j'ai mis ce livre entre les mains, aucune de m'a fait de retour négatif !

 

 

 

J'espère avoir fait naître en vous l'inspiration.

J'ai bien d'autres suggestions en tête si ça vous intéresse.

Alors, que prévoyez-vous d'offrir à vos proches ?

Quels ouvrages font partie de votre wishlist ?

 

Publié le 5 Novembre 2020

 

Quels livres mettre entre les mains d'un tout jeune écolier de maternelle ?

 

 

Avant même son entrée à l'école, il faut espérer que l'enfant aura grandit au contact du plus possible de livres. Ils auront ainsi contribué à lui faire découvrir le monde mais aussi les bases de l’écrit : on lit de gauche à droite, on tourne les pages, les petits signes sur la page ont un sens, il existe des lettres mais aussi des chiffres, des couleurs et des formes. Je vous propose donc, après Mes 5 indispensables pour la bibliothèque de bébé [de 0 à 18 mois] et Mes 3 indispensables pour la bibliothèque de bébé [de 18 à 36 mois] de vous aider à enrichir la bibliothèque de votre jeune écolier, grâce à mon expertise de médiatrice du livre et de maman. Suivez le guide !

 

 

DES ALBUMS

 

  • Pour préparer et accompagner la première rentrée à l'école, on peut notamment miser sur les traditionnels personnages de type Petit Ours Brun, T'choupi ou P'tit Loup, dans la continuité des premières histoires à thématiques d'apprentissages (la propreté, le rituel du coucher, la gestion des émotions...). On apporte ainsi des repères rassurants. Voici le lien vers un article regroupant quelques titres utiles sur l'apprentissage de la propreté, la première rentrée à l'école et l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur.
  • On peut aussi ouvrir à d'autres types de récits, plus élaborés, parfois plein d'humour. En voici quelques exemples (et il y en aurait tellement d'autres à citer !) : Max et les Maximonstres de Maurice Sendak, Les trois brigands de Tomi Ungerer, Princesse Kevin de Michaël Escoffier et Roland Garrigue, Comme un million de papillons noirs de Laura Nsafou et Barbara Brun, Ma maison d'Astrid Desbordes et Pauline Martin, L'enfant et grand-mère de Benji Davies...

 

 

 

DES CONTES

 

  • C'est également l'âge de la découverte des contes traditionnels, des plus abordables comme Boucle d'or et les trois ours (sur la place dans la famille) ou Les trois petits cochons (sur le loup symbolisant les peurs enfantines finalement vaincues), aux plus subtils comme Le Petit Chaperon rouge ou Jack et le haricot magique (sur les rapports aux figures masculines et féminines). Ils peuvent être présentés dans une version "classique" ou dans une version graphique plus originale (voir Il était plusieurs fois par exemple) ou bien encore avec une narration détournée.
  • De même, des récits dits "contes sériels" (ou en randonnée, en chaîne ou cumulatifs) sont très souvent exploités en classe de maternelle : La sieste de Moussa, Le machin ou encore La moufle... Ce sont des histoires dans lesquelles une formule est inlassablement répétée.

 

 

 

DES ALBUMS DOCUMENTAIRES

 

  • C'est l'âge où l'on peut commencer à proposer des documentaires pour s'ouvrir aux autres et comprendre le monde, avec les célèbres collections Mes premières découvertes chez Gallimard  et Mes p'tits docs chez Milan en tête. Citons pour exemples déjà chroniqués sur le blog : La science est dans le citron de chez Nathan, Le livre de chez Milan ou encore La pomme et d'autres fruits de chez Gallimard.

 

 

 

DES LIVRES INTERACTIFS

 

 

 

 

DE LA POESIE

 

  • Pour ouvrir à un autre type de littérature, des maisons d'éditions s'engagent à proposer le meilleur dès le plus jeune âge. Ainsi, il existe des recueils de poésie abordables dès les premières années.

 

 

 

 

J'espère avoir été claire et à l'origine d'idées intéressantes pour vous encourager à constituer la base de la bibliothèque de votre petit écolier. Si vous souhaitez des titres de livres ou de collections supplémentaires, n'hésitez pas à me solliciter en commentaires ou sur Instagram. N'importe quel bon libraire ou bibliothécaire spécialisé jeunesse se fera également une joie de vous renseigner. Je vous indique également qu'il y a de quoi piocher de bonnes références dans la liste des lectures recommandées par l’Éducation nationale. Si ce type d'article vous a plu, n'hésitez pas à le partager et à me faire part de vos idées pour les prochaines publications !

 

Publié le 13 Octobre 2020

Mettre un livre entre les mains d'un tout-petit, une drôle d'idée ?

 

 

Et pourtant. À peine âgé de quelques mois, un bébé va être sensible au livre et à la lecture. C'est ce que j'expliquais il y a près d'un an dans un article consacré à Mes 5 indispensables pour la bibliothèque de bébé [de 0 à 18 mois]. Petit à petit, avant même son entrée à l'école, les livres vont contribuer à son acquisition du langage et lui feront notamment découvrir les lettres, les chiffres, les couleurs et les formes. Je vous propose donc, après les livres en tissu et autres tout premiers albums, de vous aider à enrichir la première bibliothèque de votre enfant, grâce à mon expertise de médiatrice du livre et de maman. Suivez le guide !

 

 

 

DES IMAGIERS

 

  • À partir de 12 mois mais surtout vers 16 mois se déploie l'apprentissage du langage. Le tout-petit comprend plus de mots qu'il n'en dit mais enrichit aussi très vite son vocabulaire. Vers 18 mois, il est capable de reconnaître certains objets ou personnages dans un livre et de les pointer du doigt si on le lui demande (par exemple si on lui pose la question "Il est où le chat ?"). Il est capable de répéter certains mots entendus plusieurs fois. Tous les livres de type imagier coloré peuvent alors lui être proposés. Ils représentent ce que votre enfant connaît : des objets du quotidien, des animaux, des parties du corps, des actions comme le fait de s'habiller, d'aller à la crèche, de prendre son bain, de manger... L’imagier encourage l’enfant à passer de l’identification à la nomination, stimule ses capacités d’observation, élargit son vocabulaire. C'est pour cela qu'il est important de montrer les images en énonçant les mots correspondant et, à l'inverse, il ne faut pas hésiter à nommer tout ce que montre l'enfant. Le rendre actif le rend aussi plus attentif.

 

 

 

DES ALBUMS

 

  • À partir de 20 à 24 mois environ, l'enfant commence à associer plusieurs mots afin de former des phrases et à comprendre des notions plus abstraites. Par exemple les notions de "haut", "bas", "grand", "petit", etc. Plus tard, il va aussi apprendre à reconnaître puis nommer les couleurs et les formes. On peut alors aller plus loin et proposer des histoires simples à raconter. Quelques idées : Tout et ses contraires de Delphine Chedru, Toutes les couleurs d'Alex Sanders, etc.
  • On peut aussi introduire des lectures ludiques autour des onomatopées : s'amuser à imiter les cris des animaux, les bruits des véhicules, etc. Pour l'intéresser, ne pas hésiter à être expressif, à théâtraliser ! Quelques suggestions à tester : la collection "Bon pour les bébés" de Thierry Dedieu, Le livre des bruits de Soledad Bravi, Splatch ! de Cendrine Borzycki, le récent Boom : le grand imagier des onomatopées de Fred Paronuzzi, etc.
  • Petit à petit, en fonction de l'évolution de l'enfant, on peut le familiariser avec des histoires plus élaborées, plus longues, notamment celles qui mettent en scène des personnages de type Petit Ours Brun, T'choupi ou P'tit Loup dans leur quotidien. On peut ainsi aborder des thématiques d'apprentissages (la propreté, le rituel du coucher, la gestion des émotions...). On peut aussi trouver certaines éditions de contes abordables à cet âge. L'horizon des possibles commence à s'ouvrir !

 

 

 

DES LIVRES INTERACTIFS

 

  • Dans l'idée de le rendre acteur de ses découvertes, il est intéressant de lui proposer des livres animés qui s'apparentent à des jouets. Il existe des systèmes de volets (ou flaps) qui rappellent le jeu du coucou/caché. On peut aussi proposer un livre animé par des languettes à tirer ou des roues à tourner, un livre pop-up ou encore un livre marionnette. Certains proposent des textures particulières (brillantes, rugueuses, lisses, collantes...). Les livres sonores, à puces, permettent à l'enfant de se familiariser avec des comptines, des musiques, des chansons, des sons. Vous pouvez en retrouver des exemples dans mon précédent article cité plus haut.
  • On peut aussi, vers 24 mois, introduire les premiers "cherche et trouve" qui permettent de développer le sens de l'observation. Exemples : les T'choupi cherche et trouve de Thierry Courtin, la collection Cherche et trouve des tout-petits chez Auzou, la collection Le grand cherche et trouve pour les bébés chez Fleurus, etc.
  • Plus original et ludique encore, connaissez-vous les livres olfactifs ? On les appelle aussi les livres à odeurs ou livres à sentir. Ce sont le plus souvent des imagiers parfumés qui se proposent d'accompagner le tout-petit dans sa découverte du monde grâce à une approche sensorielle originale : l'odorat. L'approche olfactive met en place un processus de mémorisation du vocabulaire complémentaire des mémoires visuelle et auditive. L'enfant peut pointer du doigt, nommer... et sentir ! J'y consacrais un article cet été.

 

 

 

 

J'espère avoir été claire et à l'origine d'idées intéressantes pour vous encourager à constituer la base de la bibliothèque de votre grand bébé. Si vous souhaitez des titres de livres ou de collections supplémentaires, n'hésitez pas à me solliciter en commentaires ou sur Instagram. N'importe quel bon libraire ou bibliothécaire spécialisé jeunesse se fera également une joie de vous renseigner. Si ce type d'article vous a plu, n'hésitez pas à le partager et à me faire part de vos idées pour les prochaines publications !

 

Publié le 24 Septembre 2020

Inspiration automnale

𝒱𝑜𝒾𝒸𝒾 𝓊𝓃 𝓅𝑒𝓉𝒾𝓉 𝒷𝒾𝓁𝒶𝓃 𝓁𝑒𝒸𝓉𝓊𝓇𝑒 𝒹𝑒 𝒸𝑒𝓈 𝒹𝑒𝓇𝓃𝒾𝑒̀𝓇𝑒𝓈 𝓈𝑒𝓂𝒶𝒾𝓃𝑒𝓈

𝑒𝓉 𝓁𝒶 𝓁𝒾𝓈𝓉𝑒 𝒹𝑒 𝓂𝑒𝓈 𝑒𝓃𝓋𝒾𝑒𝓈 𝓁𝒾𝓉𝓉𝑒́𝓇𝒶𝒾𝓇𝑒𝓈 𝒶𝓊𝓉𝑜𝓂𝓃𝒶𝓁𝑒𝓈

 

Après mes lectures confinées et mes lectures estivales j'ai lu Ripeur de Jeff Sourdin pour faire écho au roman de Joseph Ponthus À la ligne : feuillets d'usine. J'ai commencé le deuxième tome de la série young adult Collectif Black bone et la relecture du roman anglo-canadien Anne de Green Gables. J'ai également lu des albums jeunesse comme 99 tomates et une patate de Delphine Chedru. Je me plonge maintenant dans les romans fraîchement arrivés au lycée ! Pour poursuivre mon tour d'horizon de la rentrée littéraire - commencé avec Broadway de Fabrice Caro et Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy, je pense lire Fille de Camille Laurens, Liv Maria de Julia Kerninon, Les déviantes de Capucine Delattre ou encore Bénie soit Sixitine de Maylis Adhémar. Thématique féminine donc ! J'ai aussi sous la main des romans plus ou moins anciens comme Le cerbère blanc de Pierre Raufast (dont j'avais bien aimé La fractale des raviolis), Écrire en deuxième division de Jeff Sourdin, Feel good de Thomas Gunzig ou encore Debout-payé de Gauz. Nous verrons ce que le temps nouvellement pluvieux m'inspire au fil des semaines.

 

ℰ𝓉 𝓅𝑜𝓊𝓇 𝓋𝑜𝓊𝓈 𝒸̧𝒶 𝒹𝑜𝓃𝓃𝑒 𝓆𝓊𝑜𝒾, 𝒸𝑒𝓉𝓉𝑒 𝓇𝑒𝓃𝓉𝓇𝑒́𝑒 𝓁𝒾𝓉𝓉𝑒́𝓇𝒶𝒾𝓇𝑒 ?

 

Inspiration automnale

Publié le 6 Juillet 2020

Mon sac de plage 2020

Mon sac de plage est plein (bien qu’il sera peut-être amené à se décharger de certains livres pour faire de la place à d’autres au fil des semaines estivales). Pour le moment, voici donc le mille-feuille que je compte trimbaler par portions raisonnables de plage en plage.

 

 

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Parce qu'il m'a été prêté et recommandé par ma maman. Parce qu'il semble d'une grande sensibilité.

 

 

À la ligne : feuillets d'usine de Joseph Ponthus

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Parce que c'est un premier roman dont je n'ai entendu que du bien et qui m’interpelle tant sur le fond que sur la forme. Parce qu'il se peut qu'il soit mis à l'honneur au lycée dans les mois qui viennent.

 

 

Boza d’Ulrich Cabrel et Étienne Longueville 


 POURQUOI LE LIRE ? Parce qu’il m’a été prêté et recommandé par une collègue.

 

 

Noire précieuse d'Asya Djoulaït

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Parce que, repéré sur le site web de ma librairie préférée, il m'a interpellé. Parce que la lecture de l'incipit au ton résolument moderne et à l'écriture ciselée a achevé de me convaincre de me lancer.

 

 

Lettre d'amour sans le dire d'Amanda Sthers

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Parce qu'il circule beaucoup sur Instagram en ce moment et semble conquérir les cœurs. Parce que sa modeste épaisseur en fait un léger compagnon de route.

 

 

Que sont nos amis devenus ? d'Antoine Sénanque

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Parce qu'il semble sympathique : sous un début d'intrigue digne d'une partie de Cluedo semble se cacher un roman sentimental sur la trahison, l'amitié, l'amour, l'estime de soi et des autres.

 

 

Calme plat de Charles Williams

 

♥ POURQUOI LE LIRE ? Pour sa couverture à tomber ! #instagrammable #lafaiblesse

 

 

Woman world d'Aminder Dhaliwal

 

♥ POURQUOI LA LIRE ? Parce que cette bande dessinée féministe a l'air très drôle et qu'elle est recommandée (et traduite) par Clémentine Beauvais.

 

 

Saison des Roses de Chloé Wary

 

♥ POURQUOI LA LIRE ? Pour ma culture professionnelle, parce que j'avais repérée cette BD féministe dans la dernière sélection du Festival d'Angoulême et qu'on me l'a prêté dernièrement.

 

 

Manque sur la photo les deux premiers livres cités

Manque sur la photo les deux premiers livres cités

 

ET VOUS, QUE CONTIENT VOTRE SAC DE PLAGE CETTE ANNÉE ?