De la fiction à la réalité : rencontre avec Yves Grevet

Publié le 3 Mars 2014

Cette deuxième période de l'année scolaire se termine sur un événement qu'il faut savoir apprécier :

LA VENUE AU COLLEGE DE L'AUTEUR YVES GREVET.

 

Initié par mes soins il y a plus d'un an, ce temps fort a permis de faire rencontrer aux élèves d'une classe de 3e et aux membres du Club SF une figure de la littérature jeunesse contemporaine. Accessible, modeste et intéressant, Yves Grevet a su être à l'écoute des élèves et rebondir sur les thématiques abordées lors de leurs prises de parole. C'est sans hésiter un écrivain à inviter dans vos CDI. D'autant plus quand on apprend de sa bouche que sa compagne est professeur-documentaliste ! Oui oui.

 

 

En quelques mots, les grandes étapes de la rencontre :

 

  • Mot de bienvenue du principal,
  • Introduction de la rencontre par les membres du Club SF (présentation du public présent, rappel des définitions de science-fiction et de dystopie, présentation rapide d'Yves Grevet et de ses oeuvres, lecture de l'incipit du roman L'école est finie),
  • Présentation des travaux de groupes réalisés par les élèves de 3e, chaque groupe ayant travaillé sur une des thématiques traversant le roman et ayant une question à poser à l'auteur,
  • Phase de questions sur le métier d'écrivain.

 

 

Malgré ma légère appréhension (car je n'ai pas cotoyé beaucoup les élèves concernés en amont de la rencontre : seulement 2h), tout s'est très bien déroulé. Les élèves ont su faire preuve d'attention mais aussi de réactivité. Yves Grevet était décontracté et à l'écoute. Les thèmes abordés ont été les suivants : le contrôle de l'état, la résistance passive et active, la collaboration, l'éducation du point de vue du narrateur et du point de vue des entreprises ainsi que la mal bouffe.

Par ailleurs, ce qui est aussi appréciable que la rencontre proprement dite avec les élèves, c'est ce qui se passe en off : les quelques élèves qui passent la porte avant l'heure pour vous aider à réaménager le CDI sans que cela ne soit prévu, l'accueil de l'auteur puis des journalistes, le déjeuner qui suit la rencontre et où on a le loisir de discuter avec l'invité du jour, le soir quand on rentre chez soi avec le sourire aux lèvres, le sentiment d'avoir accomplie sa mission et enfin une minute pour regarder les photos prises lors de la matinée et pour lire la dédicace écrite par l'auteur sur notre exemplaire personnel de "L'école est finie".

C'est grâce à des moments comme ceux-là qu'on se dit que l'on est à sa place et que - finalement - on trouvera l'énergie pour initier ce genre de projet de nouveau.

 

 

De la fiction à la réalité : rencontre avec Yves Grevet

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je prof-doc, #Je lis

Partager cet article

Commenter cet article

faelys 08/03/2014 13:17

bravo!! une bien belle rencontre on dirait!! c'est toujours un bonheur quand ça se passe aussi bien! on reçoit Sophie Laroche au collège la semaine prochaine, et je sais que ce sera un beau moment également!

Nota bene 11/03/2014 16:05

Oups, j'avais oublié de valider le commentaire ! Merci et belle rencontre à toi aussi !