Publié le 29 Août 2011

 

Allez, pour le plaisir, voici un récapitulatif de mes lectures de l'été 2011 :

 

Hunger games (T.3) : La révolte de Suzanne Collins

Comme un roman de Daniel Pennac

10 façons d'assassiner notre planète d'Alain Grousset

Nouvelles vertes (coll.)

Blog de Jean-Philippe Blondel

G229 de Jean-Philippe Blondel

La messe anniversaire d'Olivier Adam

 

 

Dont celles qui s'élèvent au rang de coup de coeur :

 

Nouvelle vie TM et autres récits de Pierre Bordage (pour Nouvelle vie TM et Ma main à couper)

Déroute sauvage de Guillaume Guéraud

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 28 Août 2011

Pour information, voici le sommaire du n°2 du magazine Horizons fantastiques qui sort aujourd'hui dans les kiosques et dont je vous ai déjà parlé il y a peu :

 

reinfopresstalis

 

Cinéma
• Cowboys & Envahisseurs
• Focus ciné : La Planète des Singes : Les Origines
• Fright Night
• Conan
• Captain America
• Detective Dee
• Gantz
• Source Code
• Interview : Parole de Jon Favreau

Bande dessinée – Manga
• Univerne
• Luminae
• Morning Glory Academy
• Enma, l’envoyée des enfers
• Focus BD : Fullmetal Alchemist
• Aperçu : L’Arche, une page pour vous faire découvrir cette BD
• Tanière du créatif : Bengal, une visite du studio de l’auteur de Luminae
• Interview de Cyril Marchiol de Tsume
• Exclusivité : Le voyage de Gorfhan, par Laurent Emonet

Jeu vidéo
• Focus : Deus Ex Human Revolution
• Xenoblade Chronicles

Roman
• Wastburg
• Julian
• Enfin la nuit
• Ainsi naissent les fantômes
• Les Lames du Cardinal
• Exclusivité – nouvelle : Délit 2 faciès, d’Eric Nieudan

Culturel
• Culte : Philip K. Dick
• Mythe et réalité : Le dragon et le mal
• Science et fiction : La vie extraterrestre
• Enquête d’(i)réel : Institut Métapsychique International
• Question d’actualité : La 3D au cinéma
• Arpenteur d’horizons : Le Manoir de Paris

 

Merci à Fabrice de m'avoir transmis le sommaire du numéro de septembre en exclusivité !

 

Publié le 24 Août 2011

ballons

 

Le temps passe...

Voici maintenant 3 ans que ce blog existe

et accompagne mon quotidien !

Merci à vous qui me suivez.

 

  bougies

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je blogue

Partager cet article

Publié le 22 Août 2011

Depuis plusieurs mois dans ma PAL...

 

La quatrième de couverture :

"Caroline n'existe plus que dans nos têtes, dans nos souvenirs et dans nos larmes."

Caroline est morte. Il y a un an déjà. Elle avait quinze ans quand sa vie a basculé. Ca s'est passé lors d'une fête entre copains. Elle était là, bien vivante. Et la seconde d'après, elle n'était plus qu'un coprs désarticulé sur le béton. Depuis, chacun de ses amis témoins de la scène, apprivoise sa peine, vaille que vaille, dans son coin. Et la vie continue.

Il y a Titou, qui déraille un peu ; Sophie, qui refuse d'oublier de peur de trahir ; Nico, l'ami d'enfance, celui du premier baiser ; Marilou, qui a déménagé et refait sa vie ; Alex qui essaie de vivre pleinement et tout de suite, malgré la culpabiblité... Chacun d'entre eux vient de recevoir par la poste un carton d'invitation frappé d'une petite croix grise.

Ils sont invités samedi à la messe anniversaire et vont se retrouver après un an de deuil.

 

Mon avis :

Ne connaissant Olivier Adam que pour son scénario de Je vais bien ne t'en fais pas, j'ai voulu découvrir - sur les conseils d'une collègue le recevant dans son lycée - l'écriture de cet auteur. Le roman aborde les thèmes de la mort et du deuil, du chagrin pudique qui en découle, des regrets, du manque mais aussi des émotions fortes qui ponctuent l'adolescence (amour, amitié, construction de soi...). Olivier Adam nous livre une prose sensible et un éventail de personnages comme autant de réactions face à un deuil. Toutefois, je ne me suis pas laissée totalement emporter par ce roman. Au départ les adolescents ne m'ont pas attendris et la langue utilisée ne m'a pas semblé assez "naturelle". Finalement, le dernier quart du récit relève l'ensemble.

 

Un extrait :

"Il faisait un peu frais et nous sommes rentrés. Ma mère est montée se coucher. J'ai pensé qu'elle devait se sentir seule. J'ai pensé à cela, j n'y pensais jamais. J'ai pensé qu'elle devait être morte au fond. Un petit peu morte. Pas complètement mais un petit peu morte, comme moi je l'étais. Morts tous les deux de la mort de papa. Je me suis dit ça, qu'on mourait chaque fois un peu, quand les autres mouraient, quand ceux qu'on aimait mouraient, comme si au final nous n'étions consitués que de ça. Des gens que l'on aime. Juste ça qui nous fait et un noyau au milieu. Un noyau dur et sec. Et c'est nous ce noyau. C'est pas grand chose au final. On est peu de chose, au final."

 

Plus d'infos sur :

Ricochet

Une interview d'Olivier Adam

 

Adam, Olivier.

La messe anniversaire

Ed. L'école des loisirs

Coll. Médium

2003/180 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article