Publié le 29 Septembre 2008

Surfant sur la vague du web 2.0, un enseignant spécialisé dans les technologies de l'information a créé, sur la base de Wikipédia, une encyclopédie libre et gratuite pour les enfants et écrite par les enfants : Wikimini. Le dispositif se veut avant tout pédagogique et vise les 8-13 ans. Il n'offre aucun espace publicitaire et fonctionne sur le principe de la licence GNU. Le concept permettrait ainsi d'apporter du sens aux apprentissages scolaires ou informels des enfants et pré-adolescents en valorisant et mettant à profit leurs connaissances. Mais on peut aussi y lire que "si Wikimini ne se destine pas exclusivement à un usage en contexte scolaire, il a d'abord été créé par des enseignants et pour des enseignants".
> Lancement officiel le 1er octobre

Pour en savoir plus : le dossier de presse
Pour en voir plus : le site
 

 


En tant qu'étudiante en Info-doc, le principe d'encyclopédie en ligne m'interpelle, bien évidemment : une mutualisation des connaissances ? Très bien. Une dimension pédagogique axée sur l'envie de partager, rédiger, lire et utiliser les TIC ? Très bien. Une encyclopédie LIBRE qui semble valider le principe de l'absence d'auteurs réellement fiables et identifiés... moins bien.

 

 

 

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 27 Septembre 2008

Inventée par l'américain Melvil Dewey en 1876, la classification décimale de Dewey permet d'associer chaque savoir à un indice numérique en rassemblant les documents par thèmes. La classification évolue avec le temps, les savoirs eux-mêmes évoluant.

Les 10 grandes divisions :

000 Généralités
100 Philosophie et disciplines connexes
200 Religion
300 Sciences sociales
400 Langues
500 Sciences de la nature et mathématiques
600 Technique, sciences appliquées 
700 Les arts
800 Littérature, belles-lettres
900 Géographie, histoire, sciences auxiliaires de l'histoire

Ces grandes divisions sont subdivisées et leurs subdivisions elles-mêmes à nouveau subdivisées pour arriver à un classement de plus en précis du savoir.

La magie de la Dewey... : "la bilbiothèque est un univers merveilleux dans lequel on peut entrer et demander "où est Dieu ?" pour s'entendre répondre avec une tranquille assurance "Dieu est en 231" ..." (Bertrand Calenge).


 

Rédigé par Nota bene

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 24 Septembre 2008

Le 1er octobre, Flammarion lancera sa nouvelle collection Jeunesse intitulée "Ukronie" en référence au terme "uchronie" qui désigne une intrigue de science-fiction reposant sur le principe de la réécriture de l'Histoire (avec un grand H) à partir de la modification d'un événement passé. Ce passé tout comme notre présent prennent alors une autre tournure, suivant l'imagination des auteurs de SF. La collection, dirigée par Alain Grousset, débutera par un ouvrage de Pierre Bordage : Ceux qui sauront.

Pour en savoir plus : Fantasy.fr 

Publié le 23 Septembre 2008

[Mieux vaut tard que jamais...]

Google annonce "jeter les bases d'un navigateur qui gère beaucoup mieux la complexité des applications du web actuel" (source : Google Chrome version beta). Interface simple et ergonomique qui présente les 9 sites les plus régulièrement visités, barre d'adresse "intelligente", gestion des onglets, raccourcis vers des applications, favoris instantanés... le dernier né de chez Google à ses atouts. Il est issu de l'esprit open source de Mozilla Firefox ou Apple Webkit et ne s'en cache pas : "Nous sommes très redevables à de nombreux projets open source et nous nous engageons à suivre leur voie". On peut noter à ce sujet la reprise de la page de téléchargement déjà utilisée chez Mozilla. Une fois de plus, les données statistiques sur les utilisateurs de Google sont dans le collimateur des critiques. En réalité, le but caché derrière cet énième service Google serait d'installer encore un peu plus son hégémonie sur le web et de commencer à concurrencer la firme Microsoft.

Pour plus de détails voir par exemple : Les Infostratèges


 



 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 21 Septembre 2008

Arrêt sur l'image d'une salle de classe du XXe arrondissement de Paris, Entre les murs nous livre le quotidien d'un professeur de français et de sa classe de 4e, "à la confluence du savoir et de l'ignorance".  Il en ressort un constat à la fois amer et plein de vie sur le système éducatif français. Entre affrontements et enrichissement, transpire, au sein des murs de l'école républicaine, l'énergie d'une jeunesse métissée.
 
Troisième roman de
François Bégaudeau, Entre les murs lui vaut de recevoir le Prix France Culture - Télérama 2006 et la reconnaissance tant de la critique que du public. Le film adapté du roman obtient ensuite la Palme d'or au festival de Cannes 2008.

François Bégaudeau en est à la fois l'inspirateur, le coscénariste (avec Laurent Cantet et Robin Campillo) et l'interprète principal. Les élèves, pour leur part, devenus acteurs le temps du tournage mais en aucun cas professionnels, contribuent par leur interprétation à apporter au film sa fraîcheur. On pense bien sûr au film
Etre ou avoir de Nicolas Philibert, bien qu'ici le film ne soit pas proprement documentaire mais bien le fruit d'une r
éflexion et d'un travail d'interprétation. Entre Le Cercle des poètes disparus et L'Esquive...




Entre les murs sur AlloCiné

 

 

 

 


L'émission de France 3 Ce soir ou jamais du 17 septembre en partie consacrée au film

 

 

 

 

 





Citations de Nicolas Truong dans son article du Monde de l'éducation de septembre 2008 :


Une classe à la fois "attachante et irritante" avec des élèves qui "oscillent entre absence, défiance et nonchalance". "La rapidité des répliques des élèves épatera autant que la pauvreté de leur langage sidérera".




> Sortie le 24 septembre 2008