Publié le 30 Mars 2011

J'ai continué les séances avec les groupes de 3e sur Entre chiens et loups et Oscar et la dame rose.

J'ai réceptionné une commande d'ouvrages.

J'ai animé deux séances pour un groupe d'adultes du GRETA dans le cadre de leur module "Apprendre à apprendre".

J'ai assisté au Conseil de classe des 3e DP.

J'ai aidé ceux qui sont venus faire les exercices en vue de valider certains items du B2i ("Je sais rechercher des références de documents à l'aide du logiciel documentaire présent au CDI" et "Je sais utiliser les fonctions principales d'un outil de recherche sur le web").

J'ai assisté à une réunion sur la thématique du développement durable.

J'ai préparé la Semaine de la presse.

J'ai assisté à une des séances de sensibilisation aux risques d'Internet par un gendarme.

J'ai installé les expositions de différentes classes en vue de la journée portes ouvertes un samedi ("Les métiers selon la MGI" et "Gros plan sur les sociétés face aux risques naturels et technologiques").

J'étais présente à la journée portes ouvertes (les diaporamas qui passaient au CDI : "Le lycée se lance dans le développement durable", "La semaine d'intégration des 3e DP", "Le CDI : le coeur du lycée ---").

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 29 Mars 2011

L'année n'est pas encore terminée que je me projette déjà dans la suivante ! Après avoir pris contact avec le public de lycée professionnel en début d'année scolaire et remis ma manière de faire en question sur certaines séances, j'essai maintenant de mettre au clair une progression des apprentissages info-documentaires en vue de la rentrée prochaine. Je me pose plusieurs questions.

 

Faut-il différencier mes objectifs concernant la classe de 3e DP d'une part et les classes de 2ndes d'autre part ?

Cela paraît aller de soi. Pourtant les classes se suivent et leurs niveaux sont proches. On m'a tout de même conseillé de le faire ne serait-ce que pour l'image que cela renvoie aux élèves.

 

Quels concepts info-documentaires privilégiés selon chaque niveau de classe ?

La réponse me semble liée à la question suivante...

 

Sur quoi s'appuyer pour établir cette progression ?

  • En ce qui concerne les 3e : le Socle commun, le B2i collège ainsi que divers documents (comme le Référentiel du Médiadoc de mars 2007) produits par la profession.
  •  En ce qui concerne les 2ndes : le B2i lycée et le Référentiel.

J'étais réfractaire à l'idée d'aborder l'utilisation de BCDI en me disant que ce n'était pas du plus intéressant et quelque peu du réchauffé par rapport à ce qu'ils avaient pu faire au collège. Je me suis rendue compte ensuite qu'avec le public qui est le notre il est nécessaire de repartir de zéro dans ce domaine.

Ensuite, diverses notions me semblent intéressantes et nécessaires : cerner un sujet, se servir correctement d'un moteur de recherche, connaître le droit à l'oubli... mais lesquelles aborder, avec qui, à quel degré... ? Un exemple : savoir rédiger une bibliographie fait partie du B2i lycée mais est-ce nécessaire d'aborder ce point en lycée professionnel sachant qu'on ne leur demande pas d'en rédiger dans les autres cours comme cela peut être le cas en lycée général ?

 

Combien de séances prévoir ?

Un trimestre c'est à la fois très long et très court. Serais-je capable d'assurer ces séances sur toute une année scolaire ? S'il y a une chose que j'ai pu retenir de mon début d'année c'est qu'il me faut pourtant établir clairement les choses dès le départ auprès des élèves.

 

Dans un établissement où un club lecture ne serait de toute façon pas viable, faut-il incorporer à mon enseignement une part de promotion de la lecture ?

Cela me fait envie. Cela me semble nécessaire, notamment pour la classe de 3e, mais je me demande si ce n'est pas aller vers un échec que d'en faire un "passage obligé". Faut-il assurer cet aspect seul ou le lié à une collaboration avec les profs de Lettres ?

 

Quelle part d'Education aux médias incorporer dans la progression sachant que c'est en partie au programme des 2ndes bac pro ?

Et si oui, quelles notions privilégier ? Puis-je prévoir 5 min. pour la présentation par un volontaire de ce qui fait la une du moment à chaque début de séance ?

 

Quel niveau de formulation viser pour des élèves de ce niveau ?

Que puis-je attendre d'eux ? De quoi puis-je me satisfaire ?

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 28 Mars 2011

Une formatrice du GRETA voisin du lycée m'a sollicité pour reconduire l'action mise en place avec l'ancienne documentaliste l'année passée à savoir une intervention de ma part dans le cadre d'un module "Apprendre à apprendre" pour des personnes en parcours individualisé de remise à niveau.

Je me demandais comment cela allait se passer avec un public d'environ 8 à 10 adultes de tout âge. En fait ce qui a été le moins facile à gérer - d'avantage encore qu'avec de jeunes élèves - fut l'hétérogénéité du groupe. Certains étaient lents et perdus devant leur écran d'ordinateur, d'autres comprenaient immédiatement ce que l'on attendait d'eux. Mais c'est bien entendu une bonne expérience que de se confronter à des publics différents.

 

Mon intervention s'est déroulée en deux temps (environ 2 x 1h30) :

  • La première séance a été consacrée à la découverte du CDI, de son organisation. Un point a été fait sur la lecture d'un sujet de recherche (distinguer les mots-clés et le but de la recherche) puis sur la prise en main de BCDI. Je me suis totalement inspirée de ce que ma collègue avait fait l'an dernier afin de ne pas risquer de ne pas répondre aux objectifs de la formatrice.
  • Par contre, j'ai proposé de découper mon intervention en deux afin qu'une deuxième séance soit consacrée d'une part à la suite de la prise en main de BCDI et d'autre part à la navigation sur Internet. J'ai donc abordé avec eux la notion d'extension d'une adresse Internet, critère possible de tri des résultats d'un moteur de recherche.

 

 Résumé de mes impressions :

  • C'était un public hétérogène, plutôt faible voire très faible pour certains en terme d'autonomie.
  • C'était un public d'adulte, ce qui permet tout de même d'expliquer les choses sereinement... sans avoir à élever la voix comme avec des collégiens/lycéens ! La transmission en est facilitée.
  • A mon sens, les exercices étaient adaptés. Par contre, ce que j'avais éventuellement prévu de faire ensuite sur la fiabilité des sites Internet aurait été en trop au niveau du temps nécessaire comme au niveau de la compréhension de certains. Ici plus encore que pour les élèves du lycée il fallait se fixer des objectifs modestes.

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 27 Mars 2011

J'avais déjà évoqué la future venue d'un gendarme dans cet article.

Il est ainsi intervenu la semaine dernière sur des sessions de 2h dans le cadre de l'Education à la santé et à la citoyenneté devant la classe de 3e DP et devant les classes de Seconde. Ce temps d'informations et d'échanges était centré sur la présentation du métier de gendarme en cybercriminalité et l'apport de conseils et mises en garde afin de mieux discerner certains risques liés à l'usage des TIC.

Son intervention a débuté par le visionnage d'un spot de prévention :

 

Par la suite, il a évoqué les différentes lois françaises concernant de près ou de loin les comportements des internautes (Code civil, Code pénal, Liberté de la presse, Loi informatique et liberté, protection des mineurs...). J'avoue avoir eu peur qu'il en reste à des listing aussi théoriques. Après avoir donnée la définition de la cybercriminalité, il a ensuite évoqué beaucoup des dérives possibles mais en les balayant seulement : escroqueries à la vente, blogs, jeux en réseaux, phishing, téléchargement illégal, happy slapping, réseaux sociaux...

La dernière partie de son intervention, basée sur des exemples de blogs de jeunes de la région diffusant beaucoup trop d'informations personnelles était à mon sens la pus intéressante. Cela lui a permis d'évoquer le Droit à l'oubli, "notion française fondamentale" et de pointer du doigt Facebook et Google, non signataires des textes relatifs à ce droit.

Enfin, l'intervention se clôturait sur le quizz proposé sur le site : www.passe-ton-permis-web.com

 

En bref, j'ai trouvé l'intervention intéressante, ne serait-ce que pour la fait qu'elle soit dispensée par une personne extérieure à l'établissement, qui plus est un gendarme. Les élèves auront peut-être pris ses recommandations d'avantage au sérieux. Cependant, je m'interroge : qu'auront-ils retenus d'une intervention sur un thème aussi large ? Ne faudrait-il pas envisager de la recentrer sur quelques uns des dangers ou bien diviser le temps en deux pour permettre de les faire réfléchir en petits ateliers ?

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 27 Mars 2011

Quelques chiffres tirés de la dernière enquête en date de l'Observatoire de la confiance (La Poste) :

 

83 % des jeunes français jugent que le monde va mal et... 76 % pensent pouvoir s'en sortir.

83 % des jeunes interrogés possèdent un profil sur Facebook ou Myspace en janvier 2011 contre 53 % en octobre 2008.

75 % approuvent l'affirmation suivante : "Quand on parle des jeunes dans les médias, ce n'est qu'en termes de problèmes".

Seulement 17 % d'entre eux sont en désaccord avec l'affirmation suivante : "Je me méfie toujours de ce que disent les grands médias, c'est régulièrement incomplet, accentué et orienté".

 

Médias le plus utilisé pour prendre connaissance de l'actualité :

Télévision pour 42 %

Le Web pour 23 %

Les conversations avec les proches pour 10 %

Facebook pour 10 %

 

Attentes vis-à-vis des médias :

Les faits bruts, rien que les faits pour 57 %

Les faits bruts et, à côté, de multiples points de vue (ceux du journaliste, d'experts, des "gens"...) pour 29 %

Les faits bruts et, à côté, le point de vue du journaliste pour 6 %

Les faits tels que les voit le journaliste pour 6 %

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Publié le 20 Mars 2011

Une photo envoyée par une journaliste perso en direct du Salon du livre de Paris !

Nota-bene.jpeg

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je blogue

Partager cet article