Publié le 29 Septembre 2011

 

En ce début d'année scolaire :

 

J'ai mené 3 heures de cours avec les groupes de 3e DP (2 fois la séance 1-1 et 1 fois la séance 1-2... les histoires de déplacements de cours entre collègues ayant déjà commencées),

J'ai mené une séance "Découverte du CDI" avec le nouveau tout petit groupe de la MGI,

J'ai suivi à plusieurs reprise une classe de 2nde sur la rédaction du CV et des lettres de motivation en vue de leur recherche de stage. Nous sommes allées moi et leur professeur principale jusqu'à leur expliquer où devait se coller un timbre sur une enveloppe... c'est dire l'implication dont nous avons dû faire preuve pour que les lettres soient envoyées cette semaine.

J'ai suivi à plusieurs reprises une classe de 1ère sur des recherches et des exposés en histoire,

Je me suis inscrite à deux formations du PAF : l'une sur BCDI, l'autre sur la mise en oeuvre du Socle commun au CDI,

J'ai fait une table thématique avec les nouveautés de la rentrée arrivées et équipées en juin dernier,

J'ai fait une grille d'exposition sur la Pologne car des élèves du lycée y sont en ce moment et une autre pour mettre en avant quelques coups de coeur + des petites sélections thématiques (les 10 ans des attentats du World Trade Center puis les 30 ans de l'abolition de la peine de mort en France),

J'ai passé une nouvelle commande qui vient tout juste d'arriver,

J'ai déjà commencé à en préparer une troisième,

J'ai fait le point sur les abonnements et ai décidé d'arrêter Animeland pour le remplacer par Première,

J'ai procédé à l'inscription de certaines classes au dispositif Lycéens et apprentis au cinéma,

J'ai commencé à inscrire certains élèves au Pass culture et sport,

J'ai rencontré une des responsables de la bibliothèque locale pour mettre en place une collaboration sur différents points,

J'ai participé à une réunion avec une professeur de Lettres et l'infirmière du lycée pour notre projet "Se libérer des écrans",

J'ai fait des points avec d'autres professeurs pour lancer différentes collaborations,

J'ai été sollicitée pour être suppléante sur la liste des délégués du personnel,

J'ai assisté à deux réunions de l'Amicale du personnel,

 

... sans parler des tâches quotidiennes d'accueil, de gestion, de communication !

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 19 Septembre 2011

Premières séances avec les groupes de 3e DP hier (car le premier lundi était le jour de la rentrée et la semaine suivante leur semaine d'intégration). En fin d'heure, je leur ai demandé de rédiger une fiche de renseignements. En dernier point :

 

Quel est votre rêve d'avenir ?

 

Florilège de sourires

 o0°0o

 

"Avoir une école de danse" [plutôt mignon...]

"Devenir footballeur professionnel et avoir la plus belle femme du monde." [ben tiens, tant qu'à faire]

"Mourir sur la croix comme Jésus !" [je soupçonne ici la présence d'une certaine ironie...]

"Etre avec Alphonse" [Alphonse étant un des garçons de l'autre groupe]

"Faire du cheval avec Loana" [la best friend, pas la starlette de télé-réalité]

"Avoir un restaurant 6 étoiles" [Tant que ça ? ^^]

"Faire une soirée avec les potes ce weekend" [quelle ambition !]

"Etre milliardaire" [ah ! Là au moins c'est du rêve]

"Je rêve de partir loin de chez moi avec papa et maman" [doux-amer... non ?]

 

 

 

          --> Je précise aux lecteurs de ce billets qu'il n'est en rien méprisant mais qu'il est à l'image du quotidien d'un prof : oscillant entre vrais sourires et grimaces.

 

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je prof-doc

Partager cet article

Publié le 16 Septembre 2011

Toujours dans le cadre de mes lectures de nouvelles pour les 3e, et toujours orientée vers mon goût pour les littératures de l'imaginaire...

Bradbury.gif

 

La quatrième de couverture :

"Les minutes s'écoulèrent. Un curieux silence s'établit dans la rue, un silence d'attente, de plus en plus pesant. Cinq heures. Quelque part dans la maison, une horloge chanta d'une voix douce et musicale : "5 heures, 5 heures ! Le temps passe. 5 heures !" Et le son s'éteignit dans un ronronnement. L'heure H."

 

Mon avis :

Ce reccueil contient trois nouvelles de Ray Bradbury, célèbre pour ses Chroniques martiennes (1950) et pour Fahrenheit 451 (1953). On apprend dans le dossier de présentation qu'il décida à l'âge de 18 ans de devenir écrivain en se donnant pour règle d'écrire une histoire par semaine, jusqu'à la fin de sa vie. Il écrivit dans la préface de Monstrueusement vôtre : "Je savais que, sans la quantité, il ne pourrait y avoir de qualité". S'est-il tenu à cette règle ? En tout cas Ray Bradbury a laissé derrière lui de nombreuses nouvelles, dont les suivantes :

 

Et l'été ne dura qu'un jour

L'histoire se déroule sur la planète Vénus, "colonisée" par les Terriens il y a 9 ans. Il y pleut sans discontinuer et le soleil ne se montre qu'une fois tous les sept ans. Aujourd'hui, c'est le grand jour que tous les enfants attendent avec impatience. Parmi eux, une petite fille mélancolique et silencieuse semble l'attendre plus ardemment que les autres... En effet, contrairement à ses camarades de classe, elle est née sur Terre et a connu la chaleur des rayons du soleil. Mais les autres enfants vont lui jouer un tour cruel.

L'idée est lumineuse (sans mauvais jeu de mots !) et la petite fille nous intrigue dès le départ par ses réactions à contre-courant des autres enfants. On en retient un bon scénario de départ mais une fin un peu plate. Ray Bradbury nous laisse avec un goût d'amertume et de pessimisme en bouche : et si nous étions privés de soleil ?

 

Automates, société anonyme

Après 10 ans de mariage, Braling arrive enfin à se libérer des griffes de sa femme tyrannique le temps d'une soirée pour voir son ami Smith. Comment y est-il parvenu ? En faisant appel à un double mécanique. Mais ce robot, est-il si docile que cela ?

Là encore, une idée intéressante, bien que peu originale étant donné la récurrence du thème des robots dans la science-fiction. Le scénario se révèle dévalué par une narration quelque peu embrouillée à mon sens. La chute est là aussi abrupte mais davantage réussie.

 

L'heure H

Mink, une petite fille, passe son temps à jouer dans le jardin à un nouveau jeu : l'Invasion. Elle tient ses ordres d'un certain Commando, caché sous les rosiers. Le jeu consiste à préparer une invasion extraterrestre. La mère s'en amuse. Mais le temps passant, le doute s'insinue dans son esprit.

Bof... qu'en dire ? Je ne me suis pas laissée embarquer par l'histoire. Pourtant c'est sur la dernière page que point un véritable suspens.

 

 

Bradbury, Ray.

L'heure H et autres nouvelles

Ed. Flammarion

Coll. Etonnants classiques

1996/64 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 13 Septembre 2011

 

  • La suite de Jenna Fox, pour toujours - un de mes derniers coups de coeur - vient de sortir. Vous pourrez probablement lire ma critique de L'Héritage Jenna Fox dans les semaines à venir...

L'héritage Jenna Fox

 

 

 

  • Pénélope Bagieu prépare la sortie d'un nouvel album pour début 2012 !

Bagieu

 

 

 

Et vous, des nouveautés en vue ?

 

 

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 8 Septembre 2011

Lu dans l'optique de l'intégrer à une séquence "Se libérer des écrans" en collaboration avec l'infirmière du lycée et la prof de Lettres d'une classe de Seconde.

 

Regardez-moi

 

La quatrième de couverture :

"Ils m'ont choisie, moi, Gina ! Je n'arrive pas à y croire... Sur je ne sais pas combien d'adolescents, c'est moi qu'ils ont retenue. Je vais devenir hypercélèbre : je vais être filmée vingt-quatre heures sur vingt-quatre par la chaîne Socio-life, pendant trois-mois. Quand on a, comme moi, envie de devenir actrice, on ne peut pas laisser passer une chance pareille !"

 

Mon avis :

Je ne m'attendais pas en ouvrant ce livre (allez savoir pourquoi...) à un roman très intéressant. En réalité, j'ai été assez séduite par la façon dont l'histoire est menée et par l'écriture simple et fluide. L'intrigue ne s'essouffle à aucun moment, ce qui m'a fait lire ce roman d'une traite. Ce livre est paru en 2001, juste après l'emballement médiatique autour de la première émission de télé-réalité frrançaise : Loft story. L'histoire s'en ressent. En effet, débats entre journalistes et opinion publique sont évoqués... Aujourd'hui nous sommes loin de cela et les candidats des émissions de télé-réalité ont conscience de l'exposition que celle-ci peut procurer. Pour autant, le roman a à mon sens bien vieilli. Le parcours psychologique de Gina semble juste et réaliste. Gudule, que je découvre avec cette première lecture, évite les clichés.

La prof de Lettres a également appréciée la façon dont est traitée la thématique de la télé-réalité ainsi que l'aspect abordable de l'écriture. Nous envisageons donc de le faire lire en intégralité à la classe. J'aurai donc probablement l'occasion de vous en reparler.

 

Un extrait :

"On a été nombreux à répondre. La moitié de ma classe voulait se présenter, mais la plupart des parents ont refusé. Ils trouvaient que ça portait atteinte à leur vie privée. Au départ, papa et maman étaient réticents, eux aussi, mais j'avais de bons arguments. D'abord, je n'ai rien à cacher. Ensuite, c'est très très bien payé : 150 000 F déposés sur un compte à mon nom, et que je pourrai toucher à ma majorité. "Un bon démarrage dans l'existence !" a admis maman. Troisièmement, ce serait l'occasion de me faire connaître. Quand on a, comme moi, envie de devenir actrice, on ne laisse pas passer une chance pareille ! Quatrièmement, la démarche de Regardez-moi !, qui balaie les préjugés des gens en leur faisant découvrir sur l'écran ceux qu'ils côtoient chaque jour sans chercher à les connaître, est vachement intéressante. Cinquièmement, trois mois, c'est vite passé... Bref, après des discussions à n'en pus finir, mes parents ont cédé."

 

 

Gudule.

Regardez-moi

 Ed. Flammarion

Coll. Tribal

2001/175 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article