Publié le 7 Juillet 2017

Nota bene est en pause le temps de vacances bien méritées

et reprendra son activité courant août.

Belles vacances revigorantes à tous !

 

 

Départ en vacances

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je blogue

Partager cet article

Publié le 27 Juin 2017

Jamais je n'aurai 20 ans par Martin

 

 

La quatrième de couverture :

 

18 juillet 1936 : le jeune gouvernement espagnol des républicains, issu de l'alliance des partis de gauche, est renversé par les troupes du général Franco, plongeant le pays dans trois années de guerre civile puis presque quarante de dictature répressive. Pour Isabel, courageuse couturière, ce sera également le début d'une vie nouvelle, faite de lutte et de résistance. Proche du syndicat anarchiste CNT qu'elle a rejoint quelques mois auparavant, elle va devoir prendre la fuite au côté de son futur mari, Jaime, l'un des leaders de leur cellule locale.

 

 

Mon avis :

 

J'ai aimé :

  • Les couleurs majoritairement utilisées : des camaïeus de rouge et violet,
  • Le personnage d'Isabel : volontaire et moderne,

 

Je n'ai pas aimé :

  • Les dialogues qui m'ont semblé souvent décousus,
  • D'où la difficulté à saisir l'intégralité des enjeux posés, d'autant plus que l'on est centré sur la vie quotidienne et le parcours d'Isabel mais moins sur le contexte politique,
  • Les portraits quelque peu idéalisés qui démontrent un parti pris sentimental, l'auteur nous racontant l'histoire de ses grands-parents.

 

 

Martin, Jaime

Jamais je n'aurai 20 ans

Ed. Dupuis

2016 / 112 p.

 

Publié le 22 Juin 2017

Les 8 livres que j'ai préféré lire durant cette année scolaire

(dans le désordre)

 

Coeur.gif

 

 

 

Pour continuer d'ajouter des titres à votre sac de plage

vous pouvez consulter ma liste de l'année dernière ici !

 

Et vous, quel serait votre coup de coeur de l'année scolaire ?

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 22 Juin 2017

Lectures commencées puis abandonnées ces derniers mois parce que pas assez de temps, pas assez d'envie, pas assez accrocheuses... :

  • Trois amis en quête de sagesse d'Alexandre Jollien, Christophe André et Matthieu Ricard,
  • Une activité respectable de Julia Kerninon,
  • Illettré de Cécile Ladjali.

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Publié le 16 Juin 2017

Coeur.gif

 

Le Grand Méchant Renard par Renner

 

 

Mon avis :

 

Un véritable coup de coeur que cette BD ! Elle a obtenu le Grand Prix des lecteurs du journal de Mickey en 2015 ainsi que le Prix de la BD Fnac et le Fauve Jeunesse du Festival d’Angoulême en 2016 et c'est mérité. Je l'ai lu en pouffant de rire toutes les deux pages. Le dessin, au trait simple, est des plus expressifs. L'intrigue est tendre et drôle et permet des dialogues savoureux !

 

/!\ Incontournable de drôlerie à lire sans hésiter ! /!\

 

 

Renier, Benjamin

Le grand méchant renard

Ed. Delcourt

Coll. Shampooing

2016 / 183 p.

 

Publié le 1 Juin 2017

 

 

La quatrième de couverture :

 

"La classe ouvrière est morte, c'est moi qui l'ai tuée."

 

 

Mon avis :

 

Louis Meunier est ouvrier : il est chargé d'égorger des poulets dans une usine. Son beau-frère lui propose un jour de diversifier ses activités, quitte à ne plus être dans la légalité...

Avis partagé sur cette BD. Je m'attendais - comme le titre le laisse penser - à une chronique sociale. En réalité, le propos socio-économique n'est qu'en arrière-plan du scénario et c'est plutôt un polar noir et glauque qu'on nous donne à lire. C'est captivant mais un peu brouillon parfois : on se demande où le scénariste veut en venir. Par contre, le dessin colle plutôt bien à l'atmosphère embourbée dégagée par les personnages. Bref, à lire pour se faire une idée par soi-même.

 

 

Ravard, François

Ducoudray Aurélien

La faute aux chinois

Ed. Futuropolis

2011 / 148 p.