L'Oeuf

Publié le 12 Septembre 2014

Un album aussi bien pour les adultes que pour les enfants :

 

L'Oeuf

 

 

La présentation de l'éditeur :

 

“Ils s’occupaient tous les deux de l’oeuf.”

Anna Sommer et Noyau ont écrit et dessiné cette histoire à quatre mains, l’une par un délicat collage, l’autre par le biais des petits tableaux cachés dans l’image. Au premier plan, l’histoire d’un couple d’oiseaux qui n’arrivera pas à sauver l’oeuf brisé par la fatalité. En arrière-plan, une humanité écorchée en équilibre sur un arbre qui va devoir réapprendre à voler.

 

 

Mon avis :

 

Dès la première de couverture, le lecteur fait connaissane d'un couple d'oiseaux à l'air très amoureux. Un beau jour - ou plutôt une belle nuit - Robert et Colette "découvrent un oeuf sous la couette". Dès lors, ils sont fous de joie et s'occupent de l'oisillon encore enveloppé dans son oeuf. Par la suite, un accident se produit et la coquille se fendille. C'est la panique et Robert et Colette font de leur mieux pour protéger l'oiseau. Enfin, une nuit à nouveau, ils se réveillent et "regardent la coquille vide, encore tiède". Leur oisillon s'est-il envolé par la fenêtre ?

 

Deux illustrateurs suisses collaborent et produisent dans cet album une ambiance particulière : le lecteur flotte dans une douce et surannée étrangeté. L'une nous happe dans un univers anthropomorphique tout en imprimés et en collages. Certains jeux de transparence sont particulièrement réussis. L'autre nous propose des sortes de vignettes intégrées au décor mais qui détonnent de par leurs sujets humains et leur traitement sombre voire fantomatique. Ce récit mené en parallèle est d'ailleurs déroutant voire génant au départ puis nous permet d'enrichir notre interprétation de l'histoire.

 

Contrairement à ce qui est annoncé par l'éditeur, je ne fais pas une lecture dramatique de ce récit. Pour autant, il interpelle et peut appeler différentes interprétations. On peut considérer que la découverte de l'oeuf au début du récit marque la révélation d'un début de grossesse. La fin métaphorique du récit est alors malheureuse : le couple perd son enfant à naître et va devoir surmonter cette épreuve. Mais on peut considérer aussi que la découverte de l'oeuf correspond à la naissance de l'enfant. La thématique devient alors celle de la parentalité et du difficile équilibre à mettre en oeuvre pour permettre l'émancipation de sa progéniture : tout en protection et marge de liberté.

 

Pour plus d'informations encore, je vous conseille de lire l'article de Za qui permet de se faire une bonne idée de l'album, tant sur la forme que sur le fond. Dans l'ensemble je partage son avis et ne peut que vous conseiller la lecture de cet album étrange, tendre et richement élaboré. Il ne vous laissera sans doute pas indifférent et vous finirez même peut-être, à l'instar de Robert et Colette, "époustouflés".

 

 

logo challenge albums 2014

9/10

 

 

Sommer, Anna.

Noyau

L'Oeuf

Ed. Actes sud

Coll. BD

2014/sans pagination

 

Rédigé par Nota Bene

Publié dans #Je lis des albums

Partager cet article

Commenter cet article

Nota bene 12/09/2014 14:16

Même chose pour moi, la couverture ne m'attirait pas et je ne l'aurais pas lu si l'occasion ne s'était pas présentée !

Sophie Herisson 12/09/2014 14:13

La couverture ne m'attire pas du tout, je serais donc passé complètement à coté sans ton article !