A l'enfant que je n'aurai pas

Publié le 2 Novembre 2011

Pour une fois que je m'aventure hors de la littérature jeunesse... Quelle déception !

 

La quatrième de couverture :

"La mise au jour d'une fiction n'équivaut pas à l'éclosion en soi d'un germe de vie."

 

Mon avis :

"Ecrivez la lettre que vous n'avez jamais écrite". La démarche de cette nouvelle collection des éditions Nil paraissait originale et intéressante.

Linda Lê aborde en l'occurence son désir de ne pas devenir mère. Elle s'adresse à cet enfant imaginé qu'elle a décidé de ne pas avoir. Elle tente de défendre son choix de vie et son affranchissement des conventions sociales.

Un style froid, snob, alembiqué, intellectualisé, maniéré.

Un sujet faussement abordé où l'auteur parle davantage du (mauvais !) rapport à sa mère, de son éducation stricte ou encore de sa vie actuelle qui ne lui permettrait pas selon elle d'assumer un enfant. Et même là aucune émotion ne passe.

Un livre qui m'est tombé des mains !

 

Plus d'infos sur :

Chaplum (pour un avis négatif)

Soukee (pour un avis positif)

 

 

Lê, Linda.

A l'enfant que je n'aurai pas

Ed. Nil

Coll. Les affranchis

2011/64 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Commenter cet article

Noukette 11/11/2011 23:08



Oh mon dieu ! J'ai détesté ! Je n'avais pas vu ton billet d'ailleurs mais je m'y retrouve bien !



Nota bene* 13/11/2011 15:00



N'est-ce pas... Du coup j'ai du mal à comprendre les avis positifs sur ce livre.



MagicDoc 05/11/2011 11:39



J'ai moi aussi tenté de lire un livre de cet auteur l'an passé (je ne me souviens même plus exactement du titre : "Lettres à mon père" ? elle "parlait" à son père décédé ) et il m'est tombé des
mains à cause du style de l'auteur que je n'ai pas du tout aimé !



Nota bene* 05/11/2011 15:34



C'est rassurant de constater que je ne suis pas la seule à être restée hermétique à son style et ses propos !