Une circulaire de missions en projet (3)

Publié le 1 Juin 2010

Un second projet de circulaire de missions a été communiqué par la DGESCO le 31 mai dernier :

"Les missions des professeurs documentalistes à l'ère du numérique"

 

Sont présentes 4 grandes missions :

  • Le professeur documentaliste contribue à la formation de tous les élèves à la maîtrise  et à la culture de l'information,
  •  Le professeur documentaliste met en oeuvre la politique documentaire de l'établissement qu'il a contribué à définir,
  •  Le professeur documentaliste est un acteur essentiel de la gestion et de la diffusion de l'information au sein de l'établissement,
  •  Le professeur documentaliste participe à l'ouverture culturelle de l'établissement sur son environnement éducatif, culturel et professionnel.

 

Sont évoqués l'éducation aux médias et le droit de l'information et de la communication.

Le B2i est mentionné (contribution à l'acquisition de compétences relatives aux TIC et notamment les compétences "savoir s'informer et se documenter" et "adopter une attitude responsable face à Internet").

Le Socle commun également mais seulement pour les piliers 6 et 7 ("compétences sociales et civiques" et "autonomie et initiative").

Sont aussi évoqués le parcours de découverte des métiers et des formations en collège et le tutorat au lycée.

Il est alarmant que la politique documentaire, devant se mettre en place "sous l'impulsion du chef d'établissement" se voit annoncée comme suit : "En relation avec les autres membres de la communauté éduative, le professeur documentaliste propose une politique documentaire au chef d'établissement et la met en oeuvre dans l'environnement numérique de l'établissement".

On peut noter que "les animations et les activités pédagogiques autour du livre et de la lecture, y compris le livre numérique et la problématique de la lecture sur écran, doivent être encouragées dans le cadre de la politique documentaire de l'établissement".

On nous dit que le professeur documentaliste "contribue à initier ses collègues à l'usage des ressources et des outils numériques" (on a vraiment que ça à faire ?!) et "anime ou contribue à l'animation du site internet de l'établissement".

De même, on nous dit pouvoir "participer à l'organisation, en relation avec les enseignants, de visites, de sorties culturelles et faciliter la venue de conférenciers ou d'intervenants extérieurs."

 

=> Des éléments intéressants sont évoqués (éducation aux médias, B2i, activités pédagogiques autour du livre numérique...) mais pas développés et plus on avance dans la lecture du projet et plus notre fonction pédagogique semble laisser place à celle de "gestionnaire-secrétaire-attaché de communication". Il reste donc encore du chemin à parcourir pour accorder nos visions du métier... Qu'en pensez-vous ?

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je veille

Partager cet article

Commenter cet article