Metal mélodie

Publié le 26 Avril 2011

Après l'enthousiasme soulevé par la série Entre chiens et loups, changement de genre avec ce court roman... à nouveau pioché chez Milan Macadam.

Metal_Melodie

La quatrième de couverture :

Quatre mois ! La mère de Luce est partie pour quatre longs mois à l'autre bout de la planète. Bon débarras ! Sur fond de teufs metal, Luce entend bien profiter de sa nouvelle liberté. Mais, passé le moment d'euphorie, des questions se posent : pourquoi ce départ précipité ? Où est sa mère exactement ? Et pourquoi est-ce qu'elle n'apelle pas ?

 

Mon avis :

Luce, 16 ans, est une adolescente égoïste (oui je sais, c'est un pléonasme), rebelle et gothique. Sa vie bascule du jour au lendemain lorsque sa mère disparaît pour un lointain voyage, la laissant face à ses responsabilités. Après la joie teintée d'étonnement de voir sa mère déserter la maison familiale, Luce commence à s'inquiéter, à se poser de réelles questions. Après la première partie du récit qui se déroule à Lyon, la seconde glisse dans l'univers chaleureux de Grenade en Espagne, où le lecteur suit Luce, à la recherche de sa mère. L'adolescente va ainsi vivre ses premières fois (première relation sexuelle, premier voyage seule, premier petit boulot, premier amour...) ce qui rend le roman touchant. L'adolescente évolue vers l'âge adulte en apprenant à se connaître et en découvrant de nouveaux horizons : le passé tumultueux de sa mère, la culture andalouse, les émois d'un vrai amour...

Malheureusement, ayant lu tellement de bien de ce roman avant d'en commencer la lecture, j'en ai été déçue. Ce récit initiatique est intéressant et touchant mais parfois... énervant. La faute à la figure de l'adolescente "rebelle sans raison" peut-être. La fin du roman ne m'a pas tirée de larmes, j'ai trouvé trop facile de ponctuer les phrases de vocabulaire espagnol à tout bout de champ... Je reste donc partagée. J'attendais mieux d'un roman de cette collection. Ceci dit, cela reste une lecture de qualité et il était dur de passer après mon dernier coup de coeur.

 

Plus d'infos sur :

BlOg-O-nOisettes

Le blog de Caro

 

Rippert, Maryvonne.

Metal mélodie

Ed. Milan

Coll. Macadam

2010/210 p.

 

Rédigé par Nota bene*

Publié dans #Je lis

Partager cet article

Commenter cet article

Sara 17/05/2011 16:17



J'ai beaucoup apprécié ce roman mais je peux comprendre que la figure de l'ado rebelle agace. Cela dit, moi j'ai adoré le personnage de Luce ! Peut-être parce que j'y ai retrouvé l'ado que
j'étais   



la bacchante 29/04/2011 10:55



POur poursuivre la réflexion, voici ce que je disais de ce roman sur mon blog:


http://lesilesindigo.hautetfort.com/archive/2010/08/07/metal-melodie.html



Lj83 28/04/2011 21:19



C'est bien de susciter les commentaires, j'aime que les discussions s'enchaînent sur des billets qui sont d'une humeur mitigée !! Je partage le lien de ton blog sur Lj83 dans la rubrique "autour
de la lecture". A bientôt sur la toile !!


Lj83



Nota bene* 28/04/2011 21:21



Je t'en remercie ! A bientôt. 



Stephie 28/04/2011 20:51



Ceci dit, on sait bien que l'adolescence est un tel bouleversement chez les ados que c'en est presque une raison en soi, non ? Merci de te réponse en tout cas :-)



Nota bene* 28/04/2011 20:56



Oui, en effet. C'est d'ailleurs bon de relire ceci de
temps en temps. ^^ Merci à toi pour ta réaction sur le blog.



Lj83 28/04/2011 20:50



"Rebelle sans raison" !!!! Personne ne l'est sans raison !! Dans ce roman il ya beaucoup plus que le  voyage initiatique de Luce, il y a l'Espagne et il y a aussi la musique, diverses et
variées. Une musique qui mélange les genres. Nous avons adoré !!!!


Lj83


http://lecturejeunesse83.wordpress.com/2010/02/17/metal-melodie-de-maryvonne-rippert/



Nota bene* 28/04/2011 20:54



Je déclenche les passions avec ma critique mitigée sur ce roman ! ^^ Bon, l'expression était sans doute mal choisie. En réalité, je ne sais pas trop m'expliquer pourquoi j'ai trouvé celui-ci
"sans plus".



Stephie 28/04/2011 20:36



Ce roman a été un coup de coeur pour moi. Notamment parce que le style de l'auteur est soigné et suit vraiment le chemin de l'adolescente. Par contre, pourquoi dites-vous "adolescente rebelle
sans raison" ? Cela m'intéresse :-)



Nota bene* 28/04/2011 20:50



En fait les adolescents ont une bonne raison d'être rebelles. Ils sont en "crise", cherchant à se détacher du cadre parental et recherchant des réponses sur leur propre indivualité. Disons que
celle-ci n'a à mon sens pas plus de raison que les autres d'être en crise ! ^^ C'est probablement son univers gothique qui m'a davantage agacé.